Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La photo du corps d'Aylan Kurdi, image "choc" de la crise des réfugiés syriens

En savoir plus

POLITIQUE

"En France, on censure les émotions dans la presse"

En savoir plus

POLITIQUE

"Les Français ne veulent pas du match retour Sarkozy-Hollande"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Hubert Védrine : "L'Europe doit élaborer une politique à la hauteur du drame des migrants"

En savoir plus

FOCUS

Guatemala : scandale de corruption en toile de fond de la présidentielle

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Un rappeur et un entrepreneur en quête d’identité européenne (partie 1)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Un rappeur et un entrepreneur en quête d’identité européenne (partie 2)

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Enseignement : le retour de la morale à l'école

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Rencontre avec le quator gallois Stereophonics

En savoir plus

asie

Naissance "miracle" de triplés pandas dans un zoo chinois

© Chimelong Group, AFP | Les trois petits sont nés le 29 juillet, dans le sud de la Chine

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/08/2014

Trois bébés pandas sont nés le 29 juillet dans un zoo de Canton, dans le sud de la Chine. Un événement très rare - et considéré comme un "miracle" -, compte tenu de l’extrême difficulté de l’ursidé à se reproduire.

Ils sont les nouvelles stars du Safari Park Chimelong de Guangzhou. Trois bébés pandas ont vu le jour, mardi 29 juillet, aux premières heures du jour, dans un zoo du sud de la Chine. Un "miracle", affirment les responsables du parc, compte tenu de l’extrême difficulté du panda à se reproduire. "Cela fait 15 jours. Ils ont vécu plus longtemps qu'aucune autre portée de triplés", s'est enthousiasmé le directeur général du parc, Dong Guixin.

Les triplés ont été conçus naturellement et sont le fruit de la rencontre entre Juxiao, 12 ans, et leur père Linlin, 18 ans, lui aussi pensionnaire du zoo de Canton. Une vidéo diffusée par les soigneurs montre Juxiao assise dans le coin d'une pièce mettant bas, puis léchant ses rejetons après quatre longues heures de travail. À bout de forces, elle se couche sur le flanc, incapable de s'occuper de sa progéniture. D'abord placés en couveuse, les triplés ont ensuite été rendus à leur mère pour l'allaitement.

Le sexe des petits pandas n'a pas été encore déterminé et ils seront baptisés ultérieurement. Une responsable de la réserve naturelle de Wolong, d'où est originaire Juxiao, estime toutefois qu'il est trop tôt pour crier victoire et considérer que les bébés sont hors de danger. "On pourra dire qu'ils sont sortis d'affaire quand ils auront atteint l'âge de six mois", a-t-elle indiqué.

Une espèce menacée d'extinction

Pour l'heure, la joie est d’autant plus grande que le taux de mortalité du panda à la naissance est extrêmement élevé. La première naissance de triplés pandas a été déclarée en 1999. Une femelle de 15 ans avait donné naissance à trois petits, après insémination artificielle, mais le plus jeune était mort au bout de trois jours, en raison d'un problème à la vessie.

Les pandas vivent à l'état naturel, essentiellement dans les montagnes du sud-ouest de la Chine. Environ 1 600 individus en liberté ont été recensés. Selon le Fonds mondial pour la nature (WWF), dont il est l'animal emblématique, le panda géant est menacé d'extinction en particulier à cause de la réduction de son habitat. Il aurait ainsi perdu la moitié de son territoire forestier entre 1974 et 1989.

Gros mammifère possédant un patrimoine génétique proche de celui de l'ours, il se nourrit exclusivement de bambou. Il pèse une centaine de kilos en moyenne et mesure jusqu'à 1,80 m. Sa particularité est de posséder six doigts.

Avec AFP

Première publication : 12/08/2014

  • FRANCE

    En images : le zoo de Paris a fait le plein pour sa réouverture

    En savoir plus

  • MYTHES

    Le Yeti, un abominable ours des neiges ?

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Les dauphins de combat ukrainiens sont-ils passés dans le camp russe ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)