Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Ebola : Obama prévoit d'envoyer 3 000 militaires en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

Ligue 2: Toulouse met le Stadium temporairement à disposition de Luzenac

AFP

Le Stadium de Toulouse, lors d'un match de Top 14, en mai 2012Le Stadium de Toulouse, lors d'un match de Top 14, en mai 2012

Le Stadium de Toulouse, lors d'un match de Top 14, en mai 2012Le Stadium de Toulouse, lors d'un match de Top 14, en mai 2012

Le club de Luzenac, dont la montée en Ligue 2 a été refusée, pourra jouer au Stadium de Toulouse, le temps de la mise aux normes du stade Ernest-Wallon, a annoncé mardi la municipalité toulousaine.

La ville de Toulouse "a répondu favorablement au club de Luzenac en mettant à disposition le Stadium le temps nécessaire à la durée des travaux au stade Ernest-Wallon", l'enceinte du Stade Toulousain, a indiqué la municipalité à l'issue d'une réunion avec les dirigeants de Luzenac et les Amis du Stade Toulousain, l'association propriétaire du stade de rugby.

Le Stadium est le stade où joue habituellement le Toulouse Football Club (Ligue 1).

Le stade Ernest-Wallon "aura besoin d'un délai pour mettre en conformité les installations comme l'exige la Ligue de football professionnel" (LFP), a ajouté la municipalité dirigée par Jean-Luc Moudenc (UMP) qui compte signer un protocole d'accord avec Luzenac "avant la fin de la semaine".

"Cette proposition ne remet pas en cause le calendrier du chantier du Stadium pour l'Euro-2016", a tenu à assurer la mairie.

Luzenac, petit village de 650 habitants niché sur les rives de l'Ariège, est engagé dans un bras de fer avec les instances dirigeantes du football qui s'opposent à sa montée en Ligue 2.

Vendredi, le conseil d'administration de la LFP avait refusé son accession en L2, estimant qu'il ne disposait pas d'un stade "aux normes réglementaires de sécurité".

Luzenac avait pourtant assuré avoir trouvé une enceinte pour accueillir ses matches "à domicile" au stade Ernest-Wallon.

Mardi, Luzenac a demandé la conciliation du ministère des Sports mais ce dernier a assuré "ne pas être habilité à effectuer une médiation" entre le club et la LFP.

Luzenac pourrait donc déposer un référé devant le tribunal administratif de Toulouse "pour demander la suspension du championnat de L2", comme il l'avait indiqué lundi soir.

Première publication : 12/08/2014