Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Culture

Quand le Pentagone rend hommage à Robin Williams, l’ami des troupes américaines

© Department of Defence - AFP (Archives) | Robin Williams, en décembre 2004, lors d'un déplacement dans une base américaine près de l'aéroport de Bagdad.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/08/2014

Devenu mondialement célèbre grâce à son rôle d’animateur radio dans "Good Morning, Vietnam", Robin Williams, mort lundi à l’âge de 63 ans, entretint une relation étroite avec l'armée américaine.

À l’annonce de la mort du comédien américain Robin Williams, lundi 11 août, les hommages n’ont pas tardé à affluer sur les réseaux sociaux. Outre les amis et les fans, les responsables politiques y sont allés de leur petit mot, saluant le génie comique de l’acteur de 63 ans. Dans un tweet signé de son nom, Barack Obama a lui aussi tenu à saluer l’immense artiste qu’était le Peter Pan de Steven Spielberg : "Robin Williams était un aviateur, un médecin, un génie, une nounou… et tout ce qu'on peut imaginer d'autres. Mais, surtout, il était unique."

Plus surprenant a priori, le secrétaire d’État à la Défense s’est également fendu d’un communiqué rendant hommage à l’acteur. "Le département de la Défense tout entier pleure la disparition de Robin Williams, écrit Chuck Hagel. Robin était un acteur et humoriste surdoué, mais aussi un vrai ami et supporter de nos troupes." De fait, le comédien n’était pas uniquement lié à l’armée américaine pour son rôle d’animateur radio dans "Good Morning, Vietnam", mais aussi pour ses nombreuses collaborations avec l’United Service Organizations (USO), une association à but non lucratif qui œuvre au bon moral des troupes américaines déployées dans des pays étrangers.

 

 

Durant sa carrière, Robin Williams s’est plusieurs fois rendu sur des théâtres de guerre afin de régaler les GI de ses burlesques improvisations. En 2004, lors de sa première intervention en Afghanistan, le comédien avait provoqué l’hilarité des hommes et femmes en uniforme avec ce genre de saillie : “Nous sommes ici au trou numéro trois de l’Open d’Afghanistan. Nous ne pourrons malheureusement pas jouer le trou numéro 10 car il est encore miné."

Mais l’une de ses plus célèbres interventions devant un parterre de soldats reste celle du camp Arifjan, au Koweït (voir vidéo ci-dessous). Alors qu’il s’apprête à démarrer son show, la centaine de militaires rassemblée devant la scène lui tourne soudainement le dos pour honorer la "retraite", un rituel quotidien durant lequel on abaisse le drapeau américain au son de la trompette. Pris de court, Robin Williams observe le silence en même temps que son auditoire… avant d’improviser un numéro sur cette coutume. Une prestation que les soldats avaient alors jugée comme la marque d’une grande humilité et d’un profond respect envers le corps armé.
 

 

Première publication : 12/08/2014

COMMENTAIRE(S)