Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Sofia Amara, auteur d'"Infiltrée dans l'enfer syrien"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : bras de fer pour le Sénat

En savoir plus

SUR LE NET

Une vidéo dénonce le harcèlement de rue à New York

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Fraude fiscale : 80 pays s'engagent contre le secret bancaire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La rançon de la gloire"

En savoir plus

DÉBAT

Burkina Faso : un "coup d'État constitutionnel" ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Burkina Faso : un "coup d'État constitutionnel" ? (partie 1)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DSK, une mauvaise passe sans fin"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Au Burkina Faso, la rue défie Campaoré

En savoir plus

Tennis: Tsonga tombe de haut à Cincinnati

© AFP/Archives | Jo-Wilfried Tsonga lors du tournoi de Toronto, le 10 août 2014Jo-Wilfried Tsonga lors du tournoi de Toronto, le 10 août 2014

Jo-Wilfried Tsonga a été éliminé dès son entrée en lice dans le Masters 1000 de Cincinnati mardi, deux jours après avoir remporté le tournoi de Toronto.

Le N.1 français, 10e au classement mondial, s'est incliné face au Russe Mikhail Youzhny 6-1, 6-4.

Visiblement fatigué physiquement et mentalement, Tsonga n'a jamais développé le tennis qui lui avait permis de remporter la semaine dernière le onzième titre de sa carrière en battant quatre joueurs du top 10, dont le N.1 mondial Novak Djokovic et Roger Federer.

Alors qu'il s'était appuyé à Toronto sur une redoutable première balle de service, Tsonga a cette fois été trahi par sa mise en jeu.

Il n'a servi que 52% de première balle et trois aces, très loin de son rendement de Toronto, ce qui, conjugué à un nombre important de fautes directes (21 au total), explique cette première manche bouclée en 25 minutes.

Dans le second set, Tsonga s'est montré un peu plus agressif en montant davantage au filet, mais il perdu son service à deux reprises pour être mené 5-2.

Youzhny, loin d'être étincelant jusque là, a connu un moment de fébrilité qui a permis à Tsonga de "debreaker" puis de revenir à 5-4.

Mais le 25e mondial a réussi à serrer son jeu pour s'imposer sur un ace après seulement une heure et huit minutes de jeu.