Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ottawa : histoire d'une photo

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Attaque d'Ottawa : Stephen Harper caché dans un placard

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Tempête au Parti socialiste : "PS, cela ne veut pas dire PlayStation"

En savoir plus

FOCUS

Tunisie : quelle place pour l'enseignement religieux?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

UE : la tension monte sur les budgets

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Toumani Diabaté, le maître de la kora, invité du Journal de l’Afrique

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande : une déception pour la gauche ?

En savoir plus

Tour du Benelux: Stybar s'impose dans la 2e étape et prend le maillot

© Belga/AFP | Le Tchèque Zdenekl Stybar (d) lors de la 1re étape du Tour du Benelux, le 11 août 2014 à TerneuzenLe Tchèque Zdenekl Stybar (d) lors de la 1re étape du Tour du Benelux, le 11 août 2014 à Terneuzen

Le Tchèque Zdenek Stybar (Omega Pharma) a endossé le maillot de leader du Tour du Benelux, épreuve du World Tour, après sa victoire dans la 2e étape mardi à Heusden, aux Pays-Bas, où il a devancé au sprint le Néerlandais Lars Boom.

Ce dernier aurait souhaité s'imposer à quelques hectomètres de son village natal (Vlijmen) mais il n'a rien pu face au champion du monde en titre de cyclo-cross.

Au terme d'un final débridé que n'ont pas réussi à contrôler les équipes de sprinters, Stybar s'est imposé en lançant son sprint de loin, en force, à 500 mètres de la ligne.

Boom et le Belge Sep Vanmarcke, tous deux de la formation Belkin, ont bien tenté de remonter le Tchèque, en vain.

"La fin de course était un peu folle et dangereuse à cause de la pluie. J'ai contré (l'Italien) Quinziato dans le dernier kilomètre. C'était la bonne décision", s'est félicité Stybar, lauréat de l'épreuve en 2013 et qui pourrait à nouveau s'imposer cette année. Il devance Boom d'une seconde au général.

"Ce sera difficile car mercredi, il y a un contre-la-montre au programme et je ne suis pas vraiment un spécialiste de cet exercice. Heureusement, ce n'est pas trop long", a-t-il commenté. Le "chrono" de mercredi sera disputé sur un circuit autour de Breda (Pays-Bas).