Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement d'un Français en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le retour de Nicolas Sarkozy n'est pas une solution pour la France"

En savoir plus

SUR LE NET

Cambodge : les travailleurs exigent une hausse des salaires

En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

Trop d'exercice physique après une crise cardiaque peut tuer

AFP

Un homme court dans une rue de Boston le 20 avril 2014Un homme court dans une rue de Boston le 20 avril 2014

Un homme court dans une rue de Boston le 20 avril 2014Un homme court dans une rue de Boston le 20 avril 2014

Faire trop d'exercice physique après avoir été victime d'une crise cardiaque peut tuer, révèle une étude américaine publiée mardi.

Les auteurs soulignent que les résultats de leur recherche, effectuée parmi des survivants de crise cardiaque, "ne peuvent pas de ce fait s'appliquer à la population générale".

Il y a de solides indications épidémiologiques sur l'importance d'une activité physique régulière, comme marcher à vive allure ou faire du jogging, pour réduire le risque de mortalité chez des personnes ayant une maladie cardiovasculaire, de l'hypertension, qui ont été victimes d'un accident vasculaire cérébral ou qui souffrent de diabète adulte.

Le guide médical officiel aux Etats-Unis recommande environ 150 minutes d'exercice par semaine d'une intensité modérée, comme une marche soutenue, ou 75 minutes d'exercice vigoureux tel que courir, rappellent ces chercheurs dont les travaux paraissent dans la revue Mayo Clinic Proceedings.

Mais au-delà, on constate un net accroissement de la mortalité cardio-vasculaire parmi les 2.400 survivants de crise cardiaque étudiés qui faisaient de l'exercice de façon excessive.

"L'analyse des données dans ce groupe montre un accroissement statistique significatif du risque cardiaque avec les niveaux les plus élevés d'exercice", concluent les auteurs dont le Dr Paul Thompson, cardiologue à l'hôpital de Hartford (Connecticut, nord-est).

"Ces résultats suggèrent que les bienfaits de la course à pied ou de la marche n'augmentent pas indéfiniment et qu'au-delà d'un certain niveau, peut-être 48 kilomètres par semaine, il y a un accroissement important du risque", concluent ces chercheurs.

En revanche, les patients dans l'étude qui, chaque semaine, couraient moins de 48 km ou marchaient moins de 74 km, réduisaient jusqu'à 65% leur risque de mortalité cardiaque, ont-ils constaté.

"Une extrapolation à la population générale des données de cette étude suggère qu'environ un Américain sur vingt fait trop d'exercice", estime le Dr James O'Keefe, de l'Institut du coeur Mid America à Kansas City (Missouri, centre), dans un éditorial publié dans la revue Mayo Clinic Proceedings, co-écrit avec deux autres chercheurs.

Ces derniers estiment aussi que dix Américains sur vingt ne font pas le niveau minimum d'exercice modéré recommandé d'au-moins 150 minutes par semaine.

Pour le Dr Carl Lavie, cardiologue à l'Institut du coeur John Ochsner à La Nouvelle-Orléans (Louisiane, sud), "des patients souffrant de maladies cardiovasculaires devraient presque tous faire de 30 à 40 minutes d'exercice quasiment tous les jours" mais pas plus d'une heure.

Par ailleurs une analyse de dix études parue mardi dans la même revue médicale, effectuée en Espagne et portant sur plus de 42.000 athlètes de haut niveau dont 707 femmes, montre que ce groupe a une plus grande longévité que la moyenne de la population.

Première publication : 12/08/2014