Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

Trop d'exercice physique après une crise cardiaque peut tuer

AFP

Un homme court dans une rue de Boston le 20 avril 2014Un homme court dans une rue de Boston le 20 avril 2014

Un homme court dans une rue de Boston le 20 avril 2014Un homme court dans une rue de Boston le 20 avril 2014

Faire trop d'exercice physique après avoir été victime d'une crise cardiaque peut tuer, révèle une étude américaine publiée mardi.

Les auteurs soulignent que les résultats de leur recherche, effectuée parmi des survivants de crise cardiaque, "ne peuvent pas de ce fait s'appliquer à la population générale".

Il y a de solides indications épidémiologiques sur l'importance d'une activité physique régulière, comme marcher à vive allure ou faire du jogging, pour réduire le risque de mortalité chez des personnes ayant une maladie cardiovasculaire, de l'hypertension, qui ont été victimes d'un accident vasculaire cérébral ou qui souffrent de diabète adulte.

Le guide médical officiel aux Etats-Unis recommande environ 150 minutes d'exercice par semaine d'une intensité modérée, comme une marche soutenue, ou 75 minutes d'exercice vigoureux tel que courir, rappellent ces chercheurs dont les travaux paraissent dans la revue Mayo Clinic Proceedings.

Mais au-delà, on constate un net accroissement de la mortalité cardio-vasculaire parmi les 2.400 survivants de crise cardiaque étudiés qui faisaient de l'exercice de façon excessive.

"L'analyse des données dans ce groupe montre un accroissement statistique significatif du risque cardiaque avec les niveaux les plus élevés d'exercice", concluent les auteurs dont le Dr Paul Thompson, cardiologue à l'hôpital de Hartford (Connecticut, nord-est).

"Ces résultats suggèrent que les bienfaits de la course à pied ou de la marche n'augmentent pas indéfiniment et qu'au-delà d'un certain niveau, peut-être 48 kilomètres par semaine, il y a un accroissement important du risque", concluent ces chercheurs.

En revanche, les patients dans l'étude qui, chaque semaine, couraient moins de 48 km ou marchaient moins de 74 km, réduisaient jusqu'à 65% leur risque de mortalité cardiaque, ont-ils constaté.

"Une extrapolation à la population générale des données de cette étude suggère qu'environ un Américain sur vingt fait trop d'exercice", estime le Dr James O'Keefe, de l'Institut du coeur Mid America à Kansas City (Missouri, centre), dans un éditorial publié dans la revue Mayo Clinic Proceedings, co-écrit avec deux autres chercheurs.

Ces derniers estiment aussi que dix Américains sur vingt ne font pas le niveau minimum d'exercice modéré recommandé d'au-moins 150 minutes par semaine.

Pour le Dr Carl Lavie, cardiologue à l'Institut du coeur John Ochsner à La Nouvelle-Orléans (Louisiane, sud), "des patients souffrant de maladies cardiovasculaires devraient presque tous faire de 30 à 40 minutes d'exercice quasiment tous les jours" mais pas plus d'une heure.

Par ailleurs une analyse de dix études parue mardi dans la même revue médicale, effectuée en Espagne et portant sur plus de 42.000 athlètes de haut niveau dont 707 femmes, montre que ce groupe a une plus grande longévité que la moyenne de la population.

Première publication : 12/08/2014