Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

MODE

Fashion week : promenade pour un objet d’exception

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

Ukraine: RSF dénonce un projet de loi "draconien" sur les médias

AFP

Des journalistes à l'aéroport de Donetsk (Ukraine) en juin 2012Des journalistes à l'aéroport de Donetsk (Ukraine) en juin 2012

Des journalistes à l'aéroport de Donetsk (Ukraine) en juin 2012Des journalistes à l'aéroport de Donetsk (Ukraine) en juin 2012

L'organisation Reporters sans frontières (RSF) a dénoncé mardi un projet de loi "draconien" voté en première lecture au Parlement ukrainien qui autorise les autorités à interdire des médias pour des raisons de "sécurité nationale" sans décision de justice.

"Reporters sans frontières dénonce fermement les restrictions à l?activité des médias prévues" par le texte, a annoncé l'organisation dans un communiqué.

"L?adoption définitive de ce projet de loi représenterait un recul majeur pour la liberté de l?information" en Ukraine, a déclaré Johann Bihr, responsable du bureau Europe de l?Est et Asie centrale de RSF, cité dans le communiqué.

"Il confère (aux autorités) le pouvoir exorbitant d?ordonner la censure la plus large, sur des critères extrêmement flous, et sans aucun garde-fou", a-t-il ajouté.

Le projet de loi permettrait au Conseil de sécurité nationale et de défense ukrainien, sous contrôle du président Petro Porochenko, d'interdire la diffusion de médias locaux ou internationaux, qu'il s'agisse de journaux, de sites internet, de radios ou de chaînes de télévisions.

Les députés ont adopté le projet mardi en première lecture et doivent examiner le texte à nouveau jeudi.

L'Ukraine et la Russie se sont engagés depuis le début de la crise et du conflit qui oppose les forces loyalistes aux rebelles prorusses dans une intense guerre de propagande, qui a redoublé d'intensité après le crash du vol MH17 en juillet.

Les journalistes paient un lourd tribut au conflit ukrainien, avec trois journalistes russes tués en juin et un photographe italien décédé avec son assistant russe fin mai.

La Russie a ouvert une enquête mardi sur "l'enlèvement" en Ukraine d'un journaliste de l'agence de presse russe Ria Novosti, qui n'a pas donné signe de vie depuis une semaine, probablement arrêté par les autorités ukrainiennes.

Première publication : 12/08/2014