Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Haïti: l'ex-président Aristide à nouveau convoqué par la justice

AFP

Photo d'archives de l'ex-président d'Haiti Jean-Bertrand Aristide à Port-au-Prince le 18 mars 2011. Il a été convoqué à se présenter mercredi pour son implication présumée dans une affaire de blanchiment de de trafic de droguePhoto d'archives de l'ex-président d'Haiti Jean-Bertrand Aristide à Port-au-Prince le 18 mars 2011. Il a été convoqué à se présenter mercredi pour son implication présumée dans une affaire de blanchiment de de trafic de drogue

Photo d'archives de l'ex-président d'Haiti Jean-Bertrand Aristide à Port-au-Prince le 18 mars 2011. Il a été convoqué à se présenter mercredi pour son implication présumée dans une affaire de blanchiment de de trafic de droguePhoto d'archives de l'ex-président d'Haiti Jean-Bertrand Aristide à Port-au-Prince le 18 mars 2011. Il a été convoqué à se présenter mercredi pour son implication présumée dans une affaire de blanchiment de de trafic de drogue

L'ancien président haïtien Jean Bertrand Aristide (2001-2004) a été convoqué à se présenter mercredi devant un juge d'instruction pour son implication présumée dans une affaire de blanchiment et de trafic de drogue, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

"Mandons et ordonnons à Jean Bertrand Aristide inculpé de trafic illicite de la drogue, soustraction de deniers publics, forfaiture et concussion, et blanchiment des avoirs de comparaître en notre hôtel de justice le 13 août 2014 à 10H00 du matin (heures locales) pour être interrogé pour les faits qui lui sont imputés", peut-on lire dans un mandat obtenu par les journalistes portant la signature du juge d'instruction Lamarre Bélizaire, chargé du dossier.

La semaine dernière, le juge Raymond Jean Michel, doyen du tribunal civil de Port-au-Prince, avait indiqué à l'AFP que M. Aristide faisait l'objet d'une enquête judiciaire pour "détournement de fonds publics, corruption et trafic illicite de stupéfiants".

Une trentaine de personnes sont visées par l'enquête confiée au cabinet du juge d'instruction, dont des proches de M. Aristide et des anciens dignitaires de son régime, qui sont également sous le coup d'une interdiction de départ.

Après le renversement d'Aristide en 2004 par une insurrection armée, une institution administrative avait ouvert en 2005 une enquête sur la gestion du gouvernement de M. Aristide concluant à des détournements de fonds publics estimés à plusieurs dizaines de millions de dollars.

Depuis son retour d'exil en 2011 M. Aristide a déjà été entendu en 2013 par la justice, dans le cadre d'une enquête sur l'assassinat d'un journaliste en 2000, qui a conduit à l'inculpation de plusieurs proches de l'ex-président.

Jean-Bertrand Aristide a dirigé Haïti à deux reprises: une première fois entre 1991 et 1996, mais son mandat a été interrompu dès la première année par un coup d'Etat militaire. Après trois années d'exil aux Etats-Unis, il a été rétabli en 1994.

Il est ensuite revenu à la tête du pays en 2001 mais a été contraint de démissionner en 2004, avant de passer sept ans en exil en Afrique du sud. Il est ensuite revenu en Haïti en mars 2011.

Première publication : 13/08/2014