Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le copilote de la Germanwings était-il dépressif ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Offensive militaire au Yémen - Elections départementales en France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crash de l'A320 de Germanwings - Les élections au Nigeria

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Chômage, au-delà de la courbe

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : la fête nationale endeuillée par l'attentat du Bardo

En savoir plus

MODE

Alaïa, Jarrar et Kayrouz marient l'ascèse à la sensualité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Nigeria : les 2 principaux rivaux signent un accord de paix

En savoir plus

#ActuElles

Les super héroïnes débarquent dans la BD

En savoir plus

Culture

Lauren Bacall, légende de l'âge d'or d'Hollywood, est décédée

© AFP | Lauren Bacall, épouse d'Humphrey Bogart, icône américaine des années 40 et 50.

Vidéo par FRANCE 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/08/2014

L'icône américaine du cinéma Lauren Bacall, surnommée "le regard" ("the look") au faîte de sa carrière pendant l'âge d'or d'Hollywood, est morte hier à l'âge de 89 ans, a indiqué hier la famille de celui qui fut son époux, Humphrey Bogart.

À peine 24 heures après l'annonce du décès de Robin Williams, Hollywood a perdu une autre de ses légendes. L'actrice américaine Lauren Bacall s'est éteinte mardi 12 août à 89 ans. D'après le site people TMZ qui a dévoilé l'information avant même la confirmation de la famille sur Twitter, elle aurait succombé à un accident vasculaire cérébrale à son domicile new yorkais.

Née le 16 septembre 1924 à New York, Betty Joan Perske, de son vrai nom, est la fille unique d'immigrants juifs roumano-polonais, de la famille de l'ancien président israélien Shimon Peres.

Malgré des études de cinéma avortées faute de moyens, Lauren Bacall, d'abord mannequin, a rapidement su envoûter le cinéma hollywoodien par sa voix rauque et son regard bleu acier qui lui valu le surnom de "the look" ("le regard") pendant plus de 60 ans de carrière. D'abord mannequin, c'est en faisant la une du magazine Harper's Bazaar que l'épouse du cinéaste Howard Hawks la remarque. Elle n'a alors que 19 ans.

Bacall-Bogart, couple mythique

Avec "Le port de l'angoisse", adaptation du roman d'Hemingway "To have and have not", le réalisateur lui offre son premier grand rôle au cinéma dès 1944. Un long-métrage resté dans les annales d'Hollywood pour la célèbre réplique de Lauren Bacall à son partenaire à l'écran Humphrey Bogart : "Si vous avez besoin de moi, vous n'avez qu'à siffler. Vous savez siffler, Steve ? Vous rapprochez vos lèvres comme ça et vous soufflez !" C'est également aux côtés de Bogart qu'elle a joué, dans un plus tard, dans un autre film culte, "Le grand sommeil" (1946) toujours d'Howard Hawks.

À l'écran comme à la ville, les deux acteurs ont formé un couple mythique et glamour par excellence jusqu'à ce que Bogart meurt d'un cancer en 1957. Mariés pendant douze ans, ils ont eu deux enfants. Après une relation très médiatisée avec le chanteur Franck Sinatra, l'actrice a ensuite eu un troisième enfant avec son second époux, Jason Robards, dont elle s'est séparée en 1969 après huit ans d'un mariage houleux.

Un Oscar honorifique en 2009

Incarnation type de la femme fatale hollywoodienne, Lauren Bacall avait également marqué les esprits dans "Les passagers de la nuit" (1947) de Delmer Daves, "Key Largo" (1948) de John Huston et "le Crime de l'Orient-Express" de Sidnet Lumet (1974). Parmi ses autres grands rôles, elle avait notamment rivalisé de sex-appeal avec l'autre "Blonde" ultime, Marilyn Monroe, dans "Comment épouser un millionnaire" (1953).

Au total, Lauren Bacall a tourné dans plus de 30 films. Celle qui n'a jamais décroché d'Oscar, à part celui qui a honoré l'ensemble de sa carrière en 2009, refusait d'être une légende, et voulait rester dans le présent. "Je ne suis pas une 'has-been', je suis une 'qui-sera'".

Avec AFP et Reuters

Première publication : 13/08/2014

COMMENTAIRE(S)