Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

Amériques

La médaille Fields décernée pour la première fois à une femme

© Stanford University | Maryam Mirzakhani, l'un des quatre lauréats de la médaille Fields 2014.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/08/2014

La médaille Fields, l'une des plus prestigieuses récompenses en mathématiques, a été pour la première fois attribuée à une femme, l'Américaine Maryam Mirzakhani. Artur Avila, un Franco-Brésilien fait partie des quatre lauréats.

Pour la première fois, une femme est distinguée par la prestigieuse médaille Fields, l'une des récompenses scientifiques les plus réputées. Maryam Mirzakhani, une Américaine d'origine iranienne, a décroché mercredi ce prix, souvent qualifié de Nobel des mathématiques.

Elle partage la médaille Fields 2014, attribuée tous les quatre ans, avec trois autres mathématiciens. Il s'agit d'Artur Avila, un Franco-Brésilien directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique à l'université Paris-Diderot, de Manjul Bhargava, Canadien et Américain, professeur à l'Université de Princeton, et de Martin Hairer, un Autrichien, chercheur à l'Université de Warwick en Grande-Bretagne.

Spécialiste de la géométrie hyperbolique

Le président français François Hollande a adressé ses félicitations à Artur Avila, estimant qu'il démontre "l'attractivité de la France dans le domaine de la recherche".

Professeur à l'Université de Stanford (Californie), Maryam Mirzakhani, est née en 1977 à Téhéran, et a obtenu son doctorat à Harvard en 2004. La scientifique est une spécialiste de la géométrie des formes inhabituelles et a découvert de nouvelles façons de calculer les volumes d'objets avec des surfaces hyperboliques, comme par exemple une selle de cheval.

"Dotée d'une parfaite connaissance d'un éventail très divers de techniques mathématiques et de cultures mathématiques disparates, elle maîtrise une rare combinaison de capacités techniques, d'ambition audacieuse et une profonde curiosité", écrit dans un communiqué le Congré international des mathématiciens (ICM), au cours duquel est remise la médaille Fields.

Elle avait précédemment obtenu le prix Blumental pour l'avancement de la recherche en mathématique pure en 2009 et le prix Satter de l'American Mathematical Society en 2013.

La Médaille Fields est attribuée depuis 1936 à - au maximum - quatre mathématiciens de moins de 40 ans. Les lauréats reçoivent chacun 15 000 dollars canadiens (environ 11 000 euros).

Ce prix a été proposé en 1923 par le mathématicien canadien John Charles Fields, décédé en 1932. Il a légué ses biens à la science pour financer cette récompense. Sur les 55 lauréats au total, on compte notamment 13 Américains et 13 Français.

Avec AFP

Première publication : 13/08/2014

  • SCIENCES

    Nobel de physique : “Le chapitre de la quête du boson de Higgs est clos”

    En savoir plus

  • CHIMIE

    Le prix Nobel de chimie décerné à trois pionniers de la modélisation informatique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)