Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Nuits de violences à Ferguson et 15e sommet de la Francophonie à Dakar

En savoir plus

DÉBAT

Débat en France sur un État palestinien et l'accord sur le nucléaire iranien

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La francophonie, belle et bien vivante !

En savoir plus

#ActuElles

Quarante ans d'IVG : un droit fondamental à défendre

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - Google : le géant du Net bientôt scindé en deux ?

En savoir plus

FOCUS

Bien qu'ébranlée, la protestation citoyenne se poursuit à Hong Kong

En savoir plus

TECH 24

Oculus Rift : la vie des autres

En savoir plus

REPORTERS

Liban : Chebaa au cœur de la poudrière

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Djilali Benchabane, spécialiste du Moyen-Orient et du Golfe arabo-persique

En savoir plus

EUROPE

L'Ukraine sur le qui-vive à l'approche du convoi russe

© Capture d'écran France 24 | Vendredi 15 août, le convoi humanitaire russe se trouverait à la frontière ukrainienne.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/08/2014

Le convoi humanitaire russe s'approche de la frontière ukrainienne, vendredi. Kiev et Moscou ne s'entendent toujours pas sur les modalités à suivre. Les gardes-frontière ukrainiens ont commencé, de leur côté, à inspecter le chargement russe.

Le convoi humanitaire russe ne se trouverait plus, vendredi 15 août, qu’à quelques kilomètres de la frontière ukrainienne, alors que le bras de fer se poursuit entre Kiev et Moscou pour déterminer comment sera livrée cette aide.

"Le convoi est stationné non loin du poste-frontière d'Izvarine, [près de Louhansk, NDLR], a indiqué Ksenia Bolchakova, envoyée spéciale de France 24 en Ukraine. Jusqu’à présent, ce poste-frontière était contrôlé par les rebelles mais hier l’état-major ukrainien a annoncé avoir repris le contrôle de la zone. Et c’est par cette route que passerait le convoi russe si Kiev et Moscou parvenaient à un accord sur les modalités de la distribution de cette aide."

C'est dans ce climat tendu que des blindés russes faisaient mouvement, vendredi matin, à proximité de la frontière avec l'Ukraine, près de l'endroit où est stationné le convoi d'aide humanitaire russe, a constaté l'AFP. Des faits qu'a confirmé sur sa page Twitter Shaun Walker, correspondant pour France 24, photo à l'appui.

Selon des journalistes également sur place des quotidiens britanniques "Guardian" et "Telegraph", 23 véhicules blindés de transports de troupes, des camions à essence et d'autres véhicules logistiques portant des immatriculations militaires russes avaient traversé la frontière près du même poste-frontière, la veille peu avant 22 heures locales (18h00 GMT). Une information que le Département du service fédéral russe (FSB) n'a pas confirmé pas.

Les gardes-frontières ukrainiens inspectent le chargement des camions

Depuis le départ du convoi vendredi de Moscou, les deux pays se livrent une bataille pour déterminer où, quand et comment cette aide russe sera distribuée. Vendredi, des gardes-frontières ukrainiens sont entrés en Russie pour inspecter le convoi d'aide humanitaire russe, a annoncé leur porte-parole Andriy Demtchenko.

Ils ont commencé à inspecter le chargement des camions du côté russe de la frontière, en face de la ville ukrainienne d'Izvarine, contrôlée par les séparatistes. "De nombreux gardes-frontières sont déjà sur place", a précisé à Reuters Andriy Demtchenko.

Destiné à la population civile de l'est de l'Ukraine, le convoi de 280 camions transportant entre autres, selon Moscou, 2 000 tonnes d'eau et de la nourriture pour bébés, est arrivé jeudi près de la ville de Kamensk-Chakhtinski, à une vingtaine de kilomètres de la frontière russo-ukrainienne.

Kiev et les pays occidentaux soupçonnent Moscou de vouloir utiliser le prétexte de cette mission humanitaire pour venir en aide aux rebelles séparatistes pro-russes, assiégés par l'armée ukrainienne dans leurs fiefs de Donetsk et Louhansk.

"Ce n'est pas de l'aide humanitaire, mais une colonne de plus de 20 APC à 10 km de la frontière ukrainienne et se rapprochant davantage"

Avec AFP et Reuters

Première publication : 15/08/2014

  • SUR LE NET

    Ukraine : Twitter à l'affût du convoi russe controversé

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Après la Russie, l'Ukraine envoie son propre convoi humanitaire dans l'Est

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Le convoi humanitaire russe va-t-il entrer en Ukraine ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)