Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Baptême du feu pour Donald Trump et Emmanuel Macron devant l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : l’opposante Diane Rwigara sort du silence

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Florian Philippot : "La refondation du FN se passe assez mal"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Kalfon : "On peut faire de la politique en dehors du 7e arrondissement de Paris"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marc Dugain explore la face sombre de l'Amérique des Kennedy

En savoir plus

FOCUS

Un an après les JO, Rio de Janeiro gangrenée par la crise et la violence

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Waszczykowski : "Les mots de Macron envers la Pologne n'étaient pas nécessaires"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

ONU : comment l'organisation est-elle financée ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Baptêmes du feu à l'ONU"

En savoir plus

Afrique

Deux casques bleus tués dans un attentat-suicide au Nord-Mali

© Capture d'écran France 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/08/2014

Une voiture a explosé, samedi, aux abords d'une base de la Minusma au Nord-Mali faisant deux morts et au moins sept blessés, a annoncé la mission onusienne. Il s'agit de la troisième attaque en trois jours.

Deux casques bleus ont été tués, samedi 16 août, et au moins sept autres grièvement blessés dans un attentat-suicide contre une base du nord du Mali, rapporte la mission locale des Nations unies (Minusma). Selon un membre de la mission, les deux soldats décédés étaient Burkinabè. Les autres victimes sont actuellement en cours d'évacuation pour traitement médical.

Dans un communiqué de presse, l'organisation onusienne indique que le véhicule piégé a explosé dans la matinée, aux abords de la base de Ber, un village situé à 60 km à l'est de Tombouctou.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est dit "profondément attristé" par cette nouvelle attaque contre les soldats de la paix.

Trois attaques en trois jours

David Gressly, le représentant spécial adjoint du secrétaire général, dénonce une attaque d'une "violence insensée". Il ajoute que ce drame "renforce notre détermination à poursuivre notre mission aux côtés du peuple malien. Nous savons que la population est excédée par toute cette violence gratuite et ignoble."

Et de conclure : "Ces attaques ont lieu alors que l'attention des Maliens et des amis du Mali, dont la Minusma, est focalisée sur les pourparlers de paix qui sont la seule issue possible pour mettre fin à la crise malienne."

Cette attaque est la troisème perpétrée contre la Minusma en trois jours. Deux casques bleus avaient déjà été blessés sérieusement dans leur véhicule après l'explosion d'une mine au nord d'Aguelhok, jeudi. Puis lors d'une patrouille, vendredi, un autre véhicule a été endommagé par une mine, blessant un soldat de la paix.

Avec Reuters et AFP

Première publication : 16/08/2014

  • MALI

    Mali : le groupe de Belmokhtar revendique la mort du soldat français

    En savoir plus

  • MALI

    Le gouvernement malien et les rebelles à la table des négociations

    En savoir plus

  • ARMÉES

    Un neuvième soldat français tué dans le nord du Mali

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)