Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FACE À FACE

Brexit : le sursaut des politiques français

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gare aux Vikings !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : trois morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

Moyen-Orient

Offensive kurde pour reprendre le contrôle du plus grand barrage d'Irak

© Ahmad al-Rubaye, AFP | Le barrage de Mossoul, dans le nord de l'Irak

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/08/2014

Les forces kurdes et l'aviation américaine ont lancé samedi une offensive pour reprendre aux jihadistes le plus important barrage d'Irak dans le nord du pays, où ces mêmes extrémistes sont accusés d'avoir tué des dizaines de villageois yazidis.

Il s'agit d'une infrastructure vitale pour les Irakiens. Les forces kurdes, soutenues par l'aviation américaine, ont lancé, samedi 16 août, une offensive pour reprendre Mossoul - le plus important barrage d'Irak - des mains des jihadistes de l'organisation de l'État islamique (EI). Selon des témoins, les frappes aériennes ont commencé tôt le matin, et les combats se sont poursuivis en soirée.

Le général Abdel Rahmane Korini a affirmé que les peshmerga - les combattants kurdes - avaient réussi à "prendre le contrôle du côté est du barrage" en tuant plusieurs membres de l'organisation de l'EI. "Nous continuons à avancer et devrions annoncer de bonnes nouvelles dans les prochaines heures". Ce barrage fournit de l'eau et de l'électricité à la majeure partie de la région et est indispensable à l'irrigation de vastes zones de culture.

De leur côté, les États-Unis ont annoncé avoir mené, à l'aide d'avions et de drones, neuf frappes près du barrage de Mossoul. Elles ont détruit ou endommagé quatre véhicules blindés de transport de troupes, sept véhicules armés, deux véhicules de transport Humvee et un blindé, selon un communiqué du Commandement central américain (Centcom).

Ces frappes avaient pour but de soutenir l'effort humanitaire en Irak et de protéger le personnel et les installations américaines dans le secteur.

Résolution de l'ONU

Depuis le 9 juin, les islamistes de l'organisation de l'État islamique ont enfoncé l'Irak dans le chaos et sont parvenus à s'emparer de larges pans du territoire irakien dans le nord, l'ouest et l'est face à une armée irakienne en déroute. Ces extrémistes, qui sèment également la terreur en Syrie voisine en proie à la guerre civile, sont accusés d'avoir tué des dizaines de villageois de la minorité yazidie.

Les grandes puissances ont accru leurs efforts pour couper le financement de ces extrémistes, armer les Kurdes et aider les dizaines de milliers de personnes démunies déplacées par les violences. Vendredi, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté, à l'unanimité, une résolution visant à empêcher le recrutement et financement des jihadistes en Syrie et en Irak. Il s'agit de la mesure la plus concrète et la plus étendue prise à ce jour.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 16/08/2014

  • IRAK

    Vidéo : les jihadistes "ont tué les hommes yazidis avec des hachoirs"

    En savoir plus

  • IRAK

    Les Yazidis ne seront "probablement" pas évacués par les Américains

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : 700 membres d'une tribu "exécutés" par des jihadistes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)