Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Moyen-Orient

Offensive kurde pour reprendre le contrôle du plus grand barrage d'Irak

© Ahmad al-Rubaye, AFP | Le barrage de Mossoul, dans le nord de l'Irak

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/08/2014

Les forces kurdes et l'aviation américaine ont lancé samedi une offensive pour reprendre aux jihadistes le plus important barrage d'Irak dans le nord du pays, où ces mêmes extrémistes sont accusés d'avoir tué des dizaines de villageois yazidis.

Il s'agit d'une infrastructure vitale pour les Irakiens. Les forces kurdes, soutenues par l'aviation américaine, ont lancé, samedi 16 août, une offensive pour reprendre Mossoul - le plus important barrage d'Irak - des mains des jihadistes de l'organisation de l'État islamique (EI). Selon des témoins, les frappes aériennes ont commencé tôt le matin, et les combats se sont poursuivis en soirée.

Le général Abdel Rahmane Korini a affirmé que les peshmerga - les combattants kurdes - avaient réussi à "prendre le contrôle du côté est du barrage" en tuant plusieurs membres de l'organisation de l'EI. "Nous continuons à avancer et devrions annoncer de bonnes nouvelles dans les prochaines heures". Ce barrage fournit de l'eau et de l'électricité à la majeure partie de la région et est indispensable à l'irrigation de vastes zones de culture.

De leur côté, les États-Unis ont annoncé avoir mené, à l'aide d'avions et de drones, neuf frappes près du barrage de Mossoul. Elles ont détruit ou endommagé quatre véhicules blindés de transport de troupes, sept véhicules armés, deux véhicules de transport Humvee et un blindé, selon un communiqué du Commandement central américain (Centcom).

Ces frappes avaient pour but de soutenir l'effort humanitaire en Irak et de protéger le personnel et les installations américaines dans le secteur.

Résolution de l'ONU

Depuis le 9 juin, les islamistes de l'organisation de l'État islamique ont enfoncé l'Irak dans le chaos et sont parvenus à s'emparer de larges pans du territoire irakien dans le nord, l'ouest et l'est face à une armée irakienne en déroute. Ces extrémistes, qui sèment également la terreur en Syrie voisine en proie à la guerre civile, sont accusés d'avoir tué des dizaines de villageois de la minorité yazidie.

Les grandes puissances ont accru leurs efforts pour couper le financement de ces extrémistes, armer les Kurdes et aider les dizaines de milliers de personnes démunies déplacées par les violences. Vendredi, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté, à l'unanimité, une résolution visant à empêcher le recrutement et financement des jihadistes en Syrie et en Irak. Il s'agit de la mesure la plus concrète et la plus étendue prise à ce jour.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 16/08/2014

  • IRAK

    Vidéo : les jihadistes "ont tué les hommes yazidis avec des hachoirs"

    En savoir plus

  • IRAK

    Les Yazidis ne seront "probablement" pas évacués par les Américains

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : 700 membres d'une tribu "exécutés" par des jihadistes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)