Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

EUROPE

Moscou et Kiev s’entendent sur l’aide humanitaire, mais pas sur une trêve

© Anatolii Stepanov, AFP | Un soldat ukrainien dans la région de Donetsk, août 2014

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/08/2014

Le ministre russe des Affaires étrangères a déclaré, lundi, qu’un accord avait été conclu sur le passage du convoi humanitaire russe en Ukraine, mais pas sur une trêve entre l’armée ukrainienne et les séparatistes pro-russes dans l’est du pays.

Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe, a déclaré, lundi 18 août, que la réunion de Berlin sur le conflit dans l'est de l'Ukraine, qui réunissait également les chefs de la diplomatie allemande, française et ukrainienne, avait permis de résoudre toutes les difficultés liées au passage du convoi d'aide humanitaire russe, mais pas d'avancer en direction d'un cessez-le-feu ou d'une solution politique.

"Nous ne pouvons pas parler de résultats positifs sur la conclusion d'un cessez-le-feu et sur une solution politique" au conflit entre les autorités de Kiev et les séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine, a en revanche ajouté le ministre russe des Affaires étrangères.

Le ministre des Affaires étrangères allemand, Franz-Walter Steinmeier, avait estimé, à l'issue de ses discussions, qu'une solution politique semblait encore très loin.

"La situation en Ukraine demeure difficile. Les informations qui nous parviennent aujourd'hui montrent que nous sommes loin de la fin du conflit", avait déclaré Franz-Walter Steinmeier à l'issue de la réunion, dimanche. "Des gens continuent de mourir. Il n'y a pas de cessez-le-feu. Nous sommes loin d'une solution politique".

"Nous sommes encore loin d'une solution politique" (Steinmeier)

Kiev accuse Moscou d'avoir introduit du matériel militaire en Ukraine

L’Ukraine avait affirmé dimanche que la Russie avait introduit sur son territoire trois lance-roquettes multiples Grad au cours des dernières 24 heures et violé son espace aérien.

"Une colonne militaire comprenant trois systèmes d'armes Grad a fait incursion depuis la Russie par le village [ukrainien] de Diakove en direction de Nyjni Nagoltchik", à 76 km au nord du bastion des rebelles de Lougansk, a déclaré le porte-parole militaire ukrainien Andriï Lyssenko. Une information que Moscou dément.

"Trouver une issue diplomatique à cet escalade de la violence"

 

Kiev avait également déclaré, auparavant, avoir détruit des blindés russes qui avaient franchi la frontière avec l'Ukraine, ce à quoi les autorités russes avaient réagi en accusant ironiquement les Ukrainiens de "détruire des fantômes".

Le matériel russe aurait permis aux séparatistes d'abattre samedi soir un nouveau MiG-29 de l'armée ukrainienne dans la région de Lougansk.

Avec AFP

Première publication : 17/08/2014

  • UKRAINE

    Kiev et Moscou s'accordent sur l'inspection du convoi humanitaire russe

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Confusion autour de la destruction des blindés russes en Ukraine

    En savoir plus

  • UKRAINE

    L'Ukraine sur le qui-vive à l'approche du convoi russe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)