Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

"La grève à Air France doit s'arrêter"

En savoir plus

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Zinedine Zidane se verrait bien un jour sélectionneur des Bleus

    En savoir plus

  • Un obus tiré de Gaza vers Israël, le premier depuis la trêve

    En savoir plus

  • Didier Guillaume : "Le Medef se comporte très mal"

    En savoir plus

SPORT

Vidéo : Brandao assène un coup de tête à Motta à l'issue de PSG - Bastia

© Stéphane de Sakutin, AFP | Le coup de tête de Brandao a totalement éclipsé la victoire du PSG sur Bastia (2-0).

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/08/2014

À l'issue du match qui opposait Bastia au PSG, Brandao a assené, samedi, un coup de tête au parisien Thiago Motta. Cette agression, immortalisée par les nombreuses caméras, devrait coûter très cher à l'attaquant brésilien.

La violence de l’agression est telle qu’elle a éclipsé le score du match Paris SG-Bastia (2-0). À l’issue d’une rencontre tendue, samedi 16 août, sur le chemin des vestiaires, l’attaquant bastiais Brandao assène un coup de tête au parisien Thiago Motta.

Selon les images de surveillance du Parc des Princes, l'attaquant brésilien de Bastia attendait le milieu de terrain parisien Thiago Motta, également Brésilien mais nationalisé Italien, dans le couloir d'accès aux vestiaires, avant de l'agresser et de partir en courant.

Vidéo : Brandao assène un coup de tête à Motta

Arrivé à Bastia à l'intersaison, Brandao, qui n'en est pas à sa première frasque, pourrait payer très cher cette agression sur Motta, dont les images du nez en sang ont fait le tour du Web.

"Il doit être banni à vie !"

Depuis, le président du club parisien ne décolère pas. "Il doit être banni à vie ! […] Le docteur m'a dit qu'il y avait 90 % de chance qu'il ait le nez cassé. On en oublie presque la victoire. C'est très grave pour le foot français. Il faut que les arbitres et la Ligue prennent des décisions fortes."

De son côté, l’entraîneur du sulfureux Brandao a promis des “sanctions” si les faits devaient s’avérer. "Si mon joueur a commencé, c'est indigne d'un joueur professionnel et nous prendrons des sanctions à la mesure de l'acte", a pour sa part réagi, Claude Makelele.

Les insultes de Thiago Motta

Au micro de RMC, l'un des coéquipiers de Brandao, Julian Palmieri, a souhaité expliquer le geste de Brandao. "Je ne cautionne pas, car on doit donner l’exemple. Mais Thiago Motta a passé le match à dire "fils de p…" à toute l’équipe devant l’arbitre. On sait comment il est. Il passe son temps à insulter les joueurs. C’est un super joueur mais il y a des choses à ne pas dire". De son côté, David Luiz, la nouvelle recrue du PSG, a réagi : "Il y a peut-être eu des paroles sur le terrain, mais il n’a pas à faire ça".

La commission de discipline devrait rapidement se saisir de l'affaire. L'instance de la Ligue avait déjà suspendu Brandao pour quatre matches au printemps pour avoir donné un coup de coude à Yohan Cabaye.

Avec AFP
 

Première publication : 17/08/2014

  • FOOTBALL

    OM : Brandao entre controverses et coups d’éclat

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Brandao offre la Coupe de la Ligue à l'OM

    En savoir plus

  • LIGUE 1

    Affaire Brandao : la victime présumée se constitue partie civile

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)