Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

FOCUS

Côte d'Ivoire : plongeon dans le trafic illicite et très lucratif des faux médicaments

En savoir plus

#ActuElles

Oui cheffe ! La gastronomie se féminise

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : en Haïti, après l'ouragan, le chaos

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Françoise Hardy, la miraculée

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Gaffe de Boris Johnson : "Vous les Saoudiens et vos guerres par procuration !"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 18/08/2014

"Le langage de ceux que l'on n'écoute pas"

© France 24

Presse internationale, lundi 18 août 2014. Au menu de cette revue de presse, une nouvelle nuit d'émeutes à Ferguson, aux États-Unis, l'épidémie Ebola au Liberia et le jeu du président Poutine en Ukraine.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.
 
On commence cette revue de presse internationale aux Etats-Unis, où des affrontements ont de nouveau opposé cette nuit les forces de l'ordre de Ferguson aux manifestants. Plus d'une semaine après la mort de Michael Brown, un adolescent noir tué par un policier blanc le 9 août dernier, la tension ne retombe pas. C’est dans ce contexte très électrique que "The New York Times" publie les résultats de la première autopsie pratiquée à la demande de la famille. Cet examen montrerait que le jeune homme a été atteint par 6 balles, dont deux à la tête. Selon l’un des médecins qui l’a pratiquée, cette autopsie ne permettrait pas de corroborer ni la version de la police de Ferguson, qui affirme que Michael Brown aurait tenté d'"agresser l'officier dans l'habitacle de sa voiture", ni celle de plusieurs témoins qui assurent qu’il se trouvait à une dizaine de mètres du véhicule, les mains en l'air, quand il a été abattu.
 
Les violences provoquées par la mort de Brown suscitent beaucoup de commentaires. La presse étrangère relève notamment l’importance des moyens policiers mis en place. Certains habitants de Ferguson se plaignent d'une présence policière disproportionnée et trop"musclée"  qui rappelle à certains les années 60 et la lutte pour les droits civiques. Cette situation inspire au "Guardian" un dessin où l’on voit la statue de la liberté tenir d’une main ces droits, et, de l’autre, une bombe lacrymo… pour éteindre les "velléités démocratiques".
 
"The Saint Louis Post-Dispatch" évoque les émeutes de l’été 1966 en citant ce qu’en disait Martin Luther King: "une émeute, c’est le langage de ceux que l'on n’écoute pas". "Tout à coup, les années 60 ne semblent plus si loin", écrit le quotidien local, en dénonçant un pays où la plupart des Afro-Américains n’ont toujours pas les mêmes chances que les Américains blancs d’accéder à un logement, à une éducation et à des métiers décents.
 
Au Liberia, des hommes armés ont attaqué dans la nuit de samedi à dimanche un centre d'isolement pour malades atteints du virus Ebola, provoquant la fuite de 17 patients. D’après le site américain "The Blaze", les pilleurs ont également tenu des propos hostiles à l'encontre dela présidente Ellen Johnson Sirleaf et assuré qu'"il n'y a pas d'Ebola" dans le pays.
 
Deux médecins libériens ayant eux aussi contracté la fièvre hémorragique ont, quant à eux, reçu des doses du traitement américain ZMapp. Le quotidien nigérian "The Punch" critique l’attitude des laboratoires pharmaceutiques occidentaux, accusés de se montrer réticents à engager des recherches coûteuses pour enrayer ce type d’épidémie – une épidémie sporadique, touchant exclusivement des pays peu susceptibles de représenter un retour sur investissement.
 
On termine par un détour par l’est de l’Ukraine, où les intentions de Poutine restent floues. D’après le quotiden ukrainien "The Kyiv Post", les déclarations d’apaisement du président russe ne sont qu’un leurre destiné à gagner du temps. Vladimir Poutine que la publication anglophone "The Moscow Times" soupçonne de se livrer à une sorte de poker menteur dans cette affaire. Mais se borner à croire en sa chance, rappelle le quotidien, est un principe imprudent.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

09/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

Gaffe de Boris Johnson : "Vous les Saoudiens et vos guerres par procuration !"

À la une de la presse internationale ce vendredi, les laissés-pour-compte de la prochaine administration Trump, la dernière gaffe signée Boris Johnson à l’égard de l’allié...

En savoir plus

09/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

"Demain on arrête de respirer"

À la une ce vendredi, ce pic de pollution qui fait suffoquer la France. Entre prédictions alarmistes et accusations de mauvaise gestion, les journaux préconisent un plan d’action...

En savoir plus

08/12/2016 Alep

"Bain de sang à Alep"

Dans cette revue de presse internationale : l'horreur à Alep, Donald Trump élu personnalité de l'année, et le secret des avocats suisses remis en cause.

En savoir plus

08/12/2016 Pollution

"La fumée tue"

Dans cette revue de presse française du jeudi 8 décembre : le pic de pollution se poursuit à Paris, Air France a été une cible de la NSA et Claude François ressuscite!

En savoir plus

07/12/2016 Revue de presse française

"Angel Merkel, la stabilité dans la tourmente ?"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 7 décembre, la réélection d’Angela Merkel à la tête de la CDU, et l’imbroglio sino-américain, après le coup de fil entre la...

En savoir plus