Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

Moyen-Orient

Obama : "L'État islamique est une menace pour l'Irak et toute la région"

© Nicholas Kamm, AFP | Le président américain a promis une stratégie à "long terme" en Irak

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/08/2014

Alors que les forces américaines poursuivent les frappes en Irak, le président Barack Obama a promis, lundi, une stratégie "à long terme pour inverser la tendance" face aux jihadistes de l'organisation de l'État islamique.

Barack Obama a promis, lundi 18 août, que les États-Unis poursuivraient une stratégie "à long terme pour inverser la tendance" contre les jihadistes de l'organisation de l'État islamique (EI), que l'aviation américaine bombarde depuis une dizaine de jours dans le nord de l'Irak.

"Nous allons continuer à poursuivre une stratégie à long terme pour inverser la tendance contre l'EI en soutenant le nouveau gouvernement irakien" que doit former le Premier ministre désigné Haïdar al-Abadi, a affirmé Barack Obama. Le président américain a appelé al-Abadi à former un "gouvernement d'union doté d'un programme national qui représente les intérêts de tous les Irakiens".

L'État islamique, qui s'est emparé de larges pans de la Syrie et de l'Irak, "menace les Irakiens et toute la région", a encore expliqué le président Obama qui s'exprimait depuis la Maison Blanche. "Il dit représenter les griefs des sunnites mais il massacre des hommes, des femmes et des enfants sunnites", a-t-il ajouté.

Le barrage de Mossoul repris aux jihadistes

Fin septembre, le président américain devrait présider une réunion spéciale du Conseil de sécurité de l'ONU consacrée à la menace que font peser les jihadistes étrangers en Syrie et en Irak, ont annoncé un peu plus tôt des responsables américains.

Par ailleurs, le président a confirmé que les forces irakiennes et kurdes avaient repris le contrôle du barrage stratégique de Mossoul dans le nord de l'Irak avec l'aide des États-Unis.

Les forces américaines ont mené lundi 15 attaques aériennes contre des positions de l'EI aux environs du barrage de Mossoul, la deuxième ville d'Irak aux mains des jihadistes depuis début juin.

Ces opérations ont permis, selon le président américain, "aux forces irakiennes et kurdes de faire un grand pas en avant en reprenant" le barrage.

Avec AFP et Reuters
 

Première publication : 18/08/2014

  • IRAK

    Des dizaines de yazidis "massacrés" dans le nord de l’Irak

    En savoir plus

  • IRAK

    Les Yazidis ne seront "probablement" pas évacués par les Américains

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : 700 membres d'une tribu "exécutés" par des jihadistes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)