Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Le football américain s'agenouille devant Trump"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

VivaTech : Paris, capitale des start-ups pendant 3 jours

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"From Russia with luck"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Philip Roth, l'incomparable

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

France - Rwanda : vers un apaisement ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Sommet "Tech For Good" : la "French Tech" a-t-elle le vent en poupe ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Solo, a Star Wars story" : à l’origine du mythe

En savoir plus

FACE À FACE

Macron et les banlieues : une vision libérale ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Un archevêque australien condamné pour avoir couvert un pédophile"

En savoir plus

Culture

Help ! Ras-le-bol de la Beatlemania sur Abbey Road

© Leon Neal, AFP | Le casting de la comédie musicale "Let it be" pose sur Abbey Road

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/08/2014

Depuis la parution de l'album "Abbey Road" en 1969, les touristes sont toujours plus nombreux à venir fouler le passage piéton à la manière des Beatles. À tel point que les autorités locales craignent pour la sécurité des passants.

Ils sont des milliers chaque jour à traverser les six bandes blanches du passage piéton d'Abbey Road. Rendu célèbre par les Beatles il y a 45 ans, ce morceau d'asphalte est devenu une attraction touristique tellement populaire à Londres que les autorités s'inquiètent pour la sécurité des visiteurs.

Pourtant, le 8 août 1969, le photographe Iain MacMillan était loin de se douter que son cliché, pris presque par hasard, allait à jamais changer le destin de ce quartier résidentiel du nord de la capitale britannique. Illustrant le onzième album des Beatles, la photo montre John Lennon, Ringo Starr, Paul McCartney et George Harrison traverser à la queue leu-leu le passage piéton situé devant les studios de leur label EMI, où ils ont enregistré la plupart des chansons de l'album "Abbey Road".

Près d'un demi-siècle plus tard, le cliché n'en finit d'inspirer les touristes, qui tentent de prendre la pose à la manière des quatre garçons dans le vent. Embouteillages, chauffeurs impatients, concert de klaxons... les habitants du quartier sont de plus en plus excédés et la situation a atteint aujourd'hui les limites du supportable, selon des autorités locales.

Un agent de la circulation à plein temps ?

"J'ai vu d'énormes bus à impériale garés en double-file à l'extérieur du studio, créant le chaos sur la route. C'est une zone résidentielle, qui n'est pas conçue pour accueillir des milliers de touristes", a expliqué il y a une dizaines de jours au "Daily Mirror" une membre du conseil municipal de Westminster, Lindsay Hall. "Ce serait bien, ajoute l'élue, d'avoir en permanence une 'lollipop lady' ou un 'lollipop man' là-bas", a-t-elle ajouté, en référence aux agents de sécurité que l'on trouve notamment aux sorties des écoles. Munis d'un panneau "Stop" qui ressemble à une sucette ("lollipop"), ils sont chargés en temps normal d'aider les écoliers à traverser la rue.

Mais cette idée fait déjà râler les touristes et autres puristes qui craignent de voir l'esprit singulier du lieu s'étioler... et les photos gâchées ! Une porte-parole de la municipalité a confirmé que le sujet était à l'ordre du jour mais qu'aucune décision n'était encore prise quant aux mesures qui seront mises en œuvre.

Avec AFP

Première publication : 19/08/2014

  • FRANCE

    Halte aux "cadenas d’amour" sur les ponts de Paris ?

    En savoir plus

  • RWANDA

    Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • MUSIQUE

    François Hollande remet la Légion d'honneur à Paul McCartney

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)