Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Drame de Sivens : retour sur l'affaire Rémi Fraisse

En savoir plus

TECH 24

La high tech peut-elle venir à bout du virus Ebola ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Les tests de résistance des banques sont-ils fiables ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'amendement "dividendes" qui fâche les PME

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des femmes se mettent aux "métiers d’hommes"

En savoir plus

REPORTERS

États-Unis – Mexique : la frontière de tous les dangers

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des Arts du couturier Elie Saab

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le Bal des vampires" : Roman Polanski sort les crocs !

En savoir plus

FOCUS

Le Caire surveille de près les islamistes radicaux tentés par l'EI

En savoir plus

Cognac: baisse de 6,7% des ventes en 2013/2014, notamment en Chine

© AFP/Archives | Des bouteillesDes bouteilles

Les ventes de cognac sur un an ont baissé de 6,7% en volume et de 10,2% en valeur pour la campagne 2013/2014 (1er août/31 juillet), essentiellement en raison de la baisse des exportations vers la Chine, a annoncé mardi le Bureau national interprofessionnel du cognac (Bnic).

"Les expéditions atteignent pour cette nouvelle campagne 155,5 millions de bouteilles soit 435.358 hectolitres d'alcool pur, avec un chiffre d'affaires toujours élevé de 2,2 milliards d'euros (3ème année historique)", indique l'Interprofession dans un communiqué.

Cette baisse des ventes de l'eau-de-vie charentaise, historiquement positionnée sur le marché international, fait suite à "trois campagnes record", relativise toutefois le Bnic.

Selon l'organisation professionnelle, les ventes conservent une "belle dynamique" dans la zone Alena (Etats-Unis, Canada et Mexique, Accord de libre-échange nord-américain) avec une croissance de 6% en volume (3% en valeur), "largement portée par les bons résultats des Etats-Unis". Ce dernier pays confirme sa position de première destination du cognac en volume, avec 54,1 millions de bouteilles expédiées.

En revanche, les ventes en Extrême-Orient (Asie du Sud-Est, Chine, Japon) poursuivent leur repli, avec une chute de 20,9% en volume et de 19,1% en valeur. Un net recul "lié au marché chinois" et qui "touche l'ensemble des produits à forte valeur ajoutée", précise le Bnic. Fin 2012, la Chine a lancé une campagne anti-corruption qui a affecté spécialement les ventes de vins et alcools haut de gamme.

Les expéditions vers l'Asie restent toutefois importantes, avec 49,2 millions de bouteilles et un chiffre d'affaires proche du milliard d?euros.

Les ventes sont également en baisse en Europe, avec un fléchissement de 4,7% en volume (-11,7% en valeur), soit 41 millions de bouteilles vendues. "Si les marchés d'Europe de l'Ouest sont directement impactés par le déficit de croissance économique enregistré depuis maintenant plusieurs années sur l'ensemble de la zone, en revanche, l'Europe de l'Est enregistre toujours de bons résultats avec +4,4% en volume", indique le Bnic.

Dans le reste du monde, les exportations ont augmenté de 9,3%, avec notamment un bond de 16,9% en volume (+20,1% en valeur) en Afrique subsaharienne.

Plus généralement, le Bnic, qui note une progression des ventes de la qualité VS (Very Special) au détriment de la VSOP (Very Superior Old Pale) et des cognacs anciens, se félicite du "maintien d'une bonne répartition entre les principales zones de marchés": Alena (36,4 %), Extrême-Orient (31,6 %) et Europe (26,4 %).