Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Boko Haram tue plusieurs civils dans l'attaque d'un marché dans le Nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

Moyen-Orient

Amos Gitaï : "Israël est un projet politique, pas un projet religieux"

© Pierre Andrieu, AFP | "Ana Arabia", le dernier film d'Amos Gitaï est dans les salles françaises depuis le 6 août.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/08/2014

Alors que l'union entre un musulman et une juive convertie à l'islam a été perturbée, dimanche, au sud de Tel-Aviv, par des manifestants, le réalisateur israélien Amos Gitaï plaide, sur France 24, pour une société multi-ethnique.

Les cris de haine poussés, dimanche 17 août, au sud de Tel-Aviv, par plusieurs manifestants de l’extrême droite israélienne, en marge du mariage entre un musulman et une juive convertie à l’islam, témoigne du difficile rapprochement des communautés dans l’État hébreu.

Les Arabes représentent environ 20 % de la population israélienne. La plupart d'entre eux sont musulmans. Pour fuir les critiques dont leurs amours font l’objet, de nombreux couples israéliens, qui se marient hors de leur communauté, le font à l'étranger.

Un sujet de société que le réalisateur Amos Gitaï a choisi de mettre au centre de son nouveau film. Dans les salles françaises depuis le 6 août, "Ana Arabia" ("Je suis arabe") s’inspire de l’histoire vraie d'une rescapée de la Shoah, convertie à l'islam et mariée à un Arabe de la ville israélienne d’Oum El-Fahem. Cette femme a caché à sa famille musulmane pendant plus de 50 ans sa naissance dans le camp de concentration d'Auschwitz.

"Un individu a le droit d'aimer de la façon qu'il aime"

"Faire un film sur une histoire d’amour entre une juive et un Arabe, c’est être à contre-courant de ce qui se passe au Moyen-Orient, affirme le cinéaste israélien à France 24. Mais je pense qu’il y aura de plus en plus d’histoires de ce genre, qui nous rapprochent les uns les autres. Et cela arrivera plus rapidement qu’on ne l’imagine."

Et l’auteur de "Free Zone" d’ajouter : "Je suis pour qu’Israël reste une démocratie où un individu conserve le droit d’expression et le droit d’aimer de la façon qu’il aime. Nous ne sommes pas que des pions pour faire la prochaine guerre […]. La société israélienne, la société française, la société américaine, la société arabe peuvent être multi-ethniques, et pas seulement des États-nations tout puissants qui marginalisent l’autre."

Pour Amos Gitaï, il est de la responsabilité des dirigeants politiques d’encourager la mixité. "En Israël, il n’y a pas assez d’hommes politiques importants qui réaffirment de façon claire et franche que l’expression raciste est interdite. Et qui rappellent qu’Israël est un projet politique, et non pas un projet religieux."

 

Première publication : 19/08/2014

  • PROCHE-ORIENT

    Israël : un mariage entre un musulman et une juive convertie attise les tensions

    En savoir plus

  • GAZA

    Dans la bande de Gaza, un mariage au milieu des ruines

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Vidéo : à Gaza, l’ONU tente d’atténuer le traumatisme des enfants

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)