Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Le jeune Rom lynché en Seine-Saint-Denis est sorti de l'hôpital

AFP

Une patrouille de police dans la Cité des poètes à Pierrefitte-sur-Seine, en Seine-Saint-DenisUne patrouille de police dans la Cité des poètes à Pierrefitte-sur-Seine

Une patrouille de police dans la Cité des poètes à Pierrefitte-sur-Seine, en Seine-Saint-DenisUne patrouille de police dans la Cité des poètes à Pierrefitte-sur-Seine

Le jeune Rom lynché en juin dans une cité de Pierrefitte en Seine-Saint-Denis est sorti de l'hôpital lundi, et se retrouve à la rue faute d'hébergement pour lui et sa famille, a-t-on appris mardi auprès de son avocate.

Gheorghe, qui avait dans un premier temps été désigné sous le nom de Darius, est peu à peu sorti du coma, et les médecins ont considéré lundi qu'il pouvait désormais être suivi en hôpital de jour, à raison de trois séances de rééducation par semaine, a précisé Me Julie Launois-Flacelière.

Il souffre de calcifications aux genoux, de séquelles neurologiques, et de troubles cognitifs qui selon l'avocate n'ont pas encore pu être évalués précisément.

Malgré les démarches des services sociaux de l'hôpital parisien où il est pris en charge, Gheorghe et sa famille n'ont pas trouvé d'hébergement, et le jeune homme se retrouve à nouveau à la rue, a-t-elle poursuivi, confirmant une information de liberation.fr.

"Il y a eu des demandes formulées", mais Darius n'est pas en mesure de vivre seul et doit donc être hébergé dans un logement capable d'accueillir la quinzaine de membres de sa famille, et non dans un hôtel ou un centre d'hébergement d'urgence, souligne Me Launois-Flacelière.

D'autre part, l'ambassade de Roumanie cherche une solution pour le financement des soins de Gheorghe, sa couverture maladie roumaine s'arrêtant automatiquement le jour de ses 18 ans, a expliqué l'avocate. D'ici là, l'hôpital a décidé de continuer de prodiguer des soins.

Le jeune homme a été retrouvé le 13 juin en fin de soirée, inconscient, dans un chariot de supermarché abandonné près d'un quartier défavorisé de Pierrefitte-sur-Seine, au nord de Paris.

L'adolescent, qui vivait depuis peu avec sa famille et d'autres Roms dans une maison désaffectée, y avait été enlevé par un groupe de jeunes qui le suspectaient d'avoir cambriolé un appartement.

Cet "acte de barbarie", vivement condamné par les autorités politiques et des associations, avait pour mobile "la vengeance privée", avait indiqué le parquet, le jeune homme étant soupçonné d'avoir cambriolé un appartement.

Début juillet, une enquête judiciaire pour "tentative d'homicide" et "enlèvement et séquestration" avait été ouverte, mais aucune interpellation n'a pour l'instant été effectuée et rendue publique.

Première publication : 19/08/2014