Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

"Kazakhgate" : un nouveau pavé dans la mare de Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

#ActuElles

Le sexe féminin : un enjeu politique ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Relance dans la zone euro : bientôt un accord sur l'investissement ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris retrouve son Picasso

En savoir plus

TECH 24

Apple Pay, S-Money, Big Data bancaire : une affaire de gros sous

En savoir plus

BILLET RETOUR

Norvège : vivre après le massacre d’Utoya

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : des législatives sous tension

En savoir plus

Ligue des champions: Arsenal préserve ses chances face à Besiktas

© AFP | L'attaquant d'Arsenal Olivier Giroud contrôle le ballon face à Besiktas, lors du barrage aller de Ligue des champions, le 19 août 2014 à IstanbulL'attaquant d'Arsenal Olivier Giroud contrôle le ballon face à Besiktas, lors du barrage aller de Ligue des champions, le 19 août 2014 à Istanbul

Arsenal, tenu en échec mardi soir à Istanbul face au Besiktas (0-0), en match aller des barrages de la Ligue des champions, a préservé toute ses chances de qualification pour la phase de poules.

Face à une formation stambouliote chauffée à blanc par ses supporteurs, les Londoniens, privés de leurs champions du monde allemands (Mertesacker, Podolski, Özil) ont prolongé leur invincibilité en terre turque mais sont restés improductifs, un an après leur large victoire au même stade de la compétition face à Fenerbahçe (3-0).

Les joueurs d'Arsène Wenger sont prudemment entrés dans le match et ont failli être pris à froid dès l'entame par Demba Ba qui, d'un tir lointain, manquait de tromper la vigilance de Szczesny. Dix minutes plus tard, l'attaquant sénégalais reprenait de volée un centre qui contraignait le gardien d'Arsenal à une belle détente (9).

Petit à petit, Arsenal prenait alors le dessus sur Besiktas. Cazorla plantait une première banderille londonienne en slalomant dans la défense turque mais croisait trop son tir (13).

A plusieurs reprises, Alexis Sanchez à son tour semait la panique dans la défense de Besiktas mais sans parvenir à trouver Giroud, maladroit.

En fin de première période, les Stambouliotes reprenaient un peu de poil de la bête et Kavlak d'abord échouait de peu d'un tir lointain (40). Puis c'est encore Ba qui, bénéficiant d'une balle perdue par Chambers, frôlait la base du poteau droit du gardien turc (44).

Dès la reprise, ce sont encore les Turcs qui se montraient les plus dangereux lorsque Sahan entrait dans la surface mais enroulait trop son tir (46).

Moins dominateurs, les hommes d'Arsène Wenger baissaient de rythme pour laisser l'initiative aux "noir et blanc", se contentant de contre-attaques souvent trop molles pour tromper la défense centrale de Besiktas.

Pourtant réduits à dix après l'expulsion de Ramsey (81), Arsenal manquait toutefois par deux fois d'ouvrir le score, d'abord Giroud (87), qui cafouillait un ballon dans la surface, puis par Oxlade Chamberlain (89) dont le tir heurtait le montant de Zengin.

A 0-0, Arsenal assurait l'essentiel pour son retour dans une semaine dans son jardin anglais.