Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sommet européen sur l'emploi : la croissance à l'ordre du jour

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La chasse au carbone

En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • François Hollande inaugure la Fondation Vuitton à Paris

    En savoir plus

  • Paris et Berlin s'entendent pour stimuler l'investissement en Europe

    En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Kate et William attendent leur deuxième enfant pour avril

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

  • La crainte s'empare des Iraniennes après des attaques à l'acide

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

Ligue des champions: Lille n'a "pas de pression" contre Porto pour Girard

AFP

L'entraîneur de Lille René Girard en conférence de presse, le 19 août 2014 à LilleL'entraîneur de Lille René Girard en conférence de presse, le 19 août 2014 à Lille

L'entraîneur de Lille René Girard en conférence de presse, le 19 août 2014 à LilleL'entraîneur de Lille René Girard en conférence de presse, le 19 août 2014 à Lille

"On n'a pas de pression", a affirmé mardi René Girard, l'entraîneur de Lille, qui reçoit mercredi en barrage aller de la Ligue des champions le FC Porto, "un grand d'Europe".

Q: Que pensez-vous du FC Porto ?

R: "Je les mets dans les grands d'Europe. C'est une équipe solide qui pratique un très beau football. Ils ont beaucoup évolué à l'inter-saison, mais comme souvent. C'est une équipe révélatrice de talents et qui est joueuse, donc, c'est sûr que ça nous changera de nos deux premiers matches de championnat."

Q: Comment expliquez-vous que votre équipe soit solide défensivement mais qu'elle pèche offensivement ?

R: "On sait où on doit progresser. On ne profite pas assez de nos situations intéressantes. Il faut essayer d'être plus agressif et efficace devant le but. C'est notre péché mignon, mais il ne faut pas trop s'inquiéter non plus. Il faut se lâcher. L'an dernier, on était solide défensivement et on a gardé le même groupe. Cette saison, c'est reparti sur les mêmes bases. L'efficacité défensive sera importante car tout ne se joue pas demain. Il y a aussi un match retour."

Q: L'important est-il avant tout de ne pas prendre de but en vue du match retour ?

R: "On ne s'arrête pas à ce genre de réflexion même si c'est très important car les buts à l'extérieur comptent. On va faire le maximum pour en prendre le moins possible face à cette équipe portugaise redoutable offensivement."

Q: Après des débuts poussifs en championnat, votre équipe peut-elle hausser son niveau de jeu ?

R: "Championnat et Ligue des champions sont deux compétitions complètement différentes. Je n'ai pas attendu les deux premiers matches de championnat pour savoir ce que mes joueurs ont dans le ventre, je le sais depuis longtemps. Je sais qu'ils seront là. Après, se qualifier c'est autre chose. Je sais juste qu'il y aura deux belles équipes sur le terrain et que l'Europe peut faire naître dans un collectif des choses qu'on ne pouvait pas soupçonner."

Q: Porto est-il le favori ?

R: "Oui. Ce n'est pas mettre la pression sur Porto que de dire que c'est un grand d'Europe car c'est vrai. Il faut les respecter mais ne pas les regarder et ne surtout pas avoir peur. On est chez nous. On va compter sur notre public pour les mettre à mal. C'est avec eux qu'on arrivera peut-être à les bouger."

Q: Le fait d'être assuré de jouer une coupe d'Europe vous enlève-t-il de la pression ?

R: "Oui certainement. Il était important de rester européen. La Ligue des champions est peut-être quelque chose de grand pour nous et qui est difficile à atteindre. Aujourd'hui, on n'a pas de pression. Si par bonheur, on arrive à faire quelque chose de bien, ça ne serait qu'un plus pour le club et les garçons. Ce qui est sûr, c'est qu'on ne sera pas là en victime expiatoire."

Propos recueillis en conférence de presse

Première publication : 19/08/2014