Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Paris transformé en parc olympique géant

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

geurre en syrie, mossoul, relations russo-américaines Partie 2

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

remaniement ministeriel, brexit, conseil de l'Europe Partie 1

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pour le président Santos, le désarmement des Farc est un "jour historique"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Gouvernement Philippe II : les technocrates aux manettes ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron, l'Européen

En savoir plus

TECH 24

Passe ton code d'abord !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Année France-Colombie : le pays andin à l’honneur dans l’Hexagone

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiées syriennes en Jordanie : la menace Trump

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 20/08/2014

"L'écureuil et le serpent"

© France 24

Presse française, mercredi 20 août 2014. Au menu de cette revue de presse, le conseil des ministres de la rentrée, des chiffres pour les frondeurs, la crise, le travail et les vacances.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

 
À la Une de la presse française, ce matin, la fin de la trêve estivale pour le gouvernement, réuni aujourd’hui pour le conseil des ministres de la rentrée.
 
Au menu du jour: chômage, impôts, croissance (ou plutôt absence de croissance), et déficits. François Hollande, rappelle "Le Parisien", est "attendu au tournant". Le quotidien, parle d’une rentrée "à hauts risques". Pour "Le Parisien", "la France est à bout de souffle et ne peut plus attendre". "Après un été pourri, l’automne risque d’être vraiment chaud".
 
Dans la même veine, "Le Figaro" constate que Hollande et Valls risquent de voir leur tâche compliquée par les "surenchères" de leur majorité. Le journal accuse les contestataires de "militer pour une politique de gauche à l’ancienne, inspirée des vieilles lunes qui ont mis la France à genoux depuis 1981".  "Le Figaro" propose à Valls et Hollande de "faire un bon usage de ces frondeurs" en "s’en serv(ant) comme d’une boussole qui indique le mauvais chemin à suivre, qui conduit droit à la catastrophe".
 
Les frondeurs disent que choisir d’aider les entreprises pour relancer la croissance ne servira à rien, et qu’il faut, au contraire, soutenir plutôt la demande des ménages. Un chiffre pourrait leur donner raison : 16 %. C’est la part de leurs revenus que les Français consacrent à l’épargne, un record en Europe et du jamais-vu depuis 2009. "La crise fait flamber le taux d’épargne des Français", titrent "Les Echos". Signe d’un pessimisme collectif, d’une défiance à l’égard de la situation et des choix du gouvernement, les Français jouent les écureuils, ce qui pèse bien évidemment sur leur niveau de consommation, et donc sur la croissance.
 
Autre chiffre pour les frondeurs : 30 %, "c’est la hausse ahurissante, écrit "Libération", de la rémunération des actionnaires des grands groupes français au deuxième trimestre… au moment même où sont versées des aides publiques massives pour relancer l’emploi et l’investissement". "Une coïncidence ?" Le journal parle d’"indécence", d’une "gifle" du patronat aux socialistes : "cette masse d’argent croissante qui tombe dans la poche des propriétaires vient amputer d’autant l’investissement qui fait si cruellement défaut à l’économie française". "Sur plusieurs années, cette répartition à courte vue grèvera la compétitivité du pays, c’est-à-dire l’emploi et la croissance".
 
Les principaux indicateurs économiques français ne sont pas bons - et il y a bien sûr leur impact sur la vie des Français. Même dans les secteurs qui semblent retrouver du poil de la bête, comme l’automobile, la crise amène avec elle une gestion des ressources humaines raconte "L'Humanité", qui accuse le constructeur Renault de développer une "hyperprécarisation" du travail, pour améliorer sa rentabilité.
 
Dégradation des conditions de travail, et dégradation des conditions de vie. "Libération" rappelle que, selon une étude du Crédoc, près d’un Français sur deux ne partira pas en vacances cette année.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/06/2017 Brexit

"Theresa, pas besoin de partir!"

Au menu de la revue de presse internationale de ce vendredi 23 juin, le sommet européen de Bruxelles, la colère des Afro-Américains face aux "bavures" policières et la naissance...

En savoir plus

23/06/2017 Brexit

"Et si le Royaume-Uni restait..."

L’Europe et l’avenir de la Grande-Bretagne sont à la une de la presse française en ce vendredi 23 juin. Au menu également : le retour chez lui, à Pau, de François Bayrou après sa...

En savoir plus

22/06/2017 Obamacare

"Chapeau bas, Queen Élisabeth !"

Dans cette revue de presse internationale du jeudi 22 juin : des indiscrétions sur le projet de réforme de santé aux États-Unis, le chapeau de la reine Élisabeth II est-il...

En savoir plus

22/06/2017 Remaniement ministériel

"Bayrou out : pas de quartiers"

La presse française s’intéresse évidemment en long et en large au remaniement ministériel intervenu hier en début de soirée. Pendant ce temps-là, la droite se déchire à...

En savoir plus

21/06/2017 Incendie

Fin des 3 jours de deuil national au Portugal

Dans cette revue de presse internationale : retour sur les terribles incendies au Portugal, les relations sino-américaines potentiellement affectées par la mort d'un étudiant...

En savoir plus