Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cyberattaque de Sony : quand les hackers deviennent des terroristes

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États-Unis - Cuba : "Somos todos americanos"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Cuba : la décision historique de Barack Obama

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Cuba - USA : un jour historique"

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Le dalaï-lama vante le "réalisme" du président chinois Xi Jinping

En savoir plus

Afrique

Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

© AFP | Le médecin Kent Brantly et l'aide-soignante Nancy Writebol.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/08/2014

Le médecin Kent Brantly et l'aide-soignante Nancy Writebol, les deux travailleurs humanitaires américains infectés par le virus Ebola au Liberia, sont complètement guéris. Ils avaient été tous deux rapatriés aux États-Unis.

Kent Brantly, le médecin américain, qui avait été contaminé par le virus Ebola lors d’une mission humanitaire au Liberia, devrait quitter, jeudi 21 août, l’hôpital d’Atlanta où il a été soigné à l’aide d’un traitement expérimental, a indiqué dans un communiqué l’ONG Samaritan’s Purse pour laquelle il travaille.

>> À lire sur France 24 : Un sérum "sauve" deux Américains infectés au Liberia

Kent Brantly, âgé de 33 ans, avait été rapatrié le 2 août aux États-Unis après avoir montré les symptômes de la maladie au Liberia, l'un des quatre pays d'Afrique de l'Ouest touchés par l'épidémie. "Je suis absolument ravi d'être en vie, d'être en bonne santé avec ma famille", a-t-il déclaré, lors d'une conférence de presse, donnée jeudi, avec le Dr Bruce Ribner, le directeur du service des maladies infectieuses d'Emory, remerciant chaudement tous ceux qui l'ont soigné.

Il a attribué sa guérison à sa foi ainsi qu'aux prières de milliers, voire de millions de personnes.

Trois médecins liberiens ont reçu le ZMapp

Très affaibli, le médecin américain avait été soigné, en urgence, au Liberia, à l’aide du ZMapp, un sérum expérimental, jamais utilisé auparavant sur des humains. "Ces dernières semaines, j'ai admiré le courage du Dr Brantly alors qu'il luttait contre cet horrible virus", a déclaré le président de l'ONG Samaritan Purse, Franklin Graham. "Sa foi en dieu et sa compassion pour les Africains sont un exemple pour nous", a-t-il ajouté, en soulignant la très grande compétence du personnel hospitalier d'Emory, à Atlanta, qui l'ont traité.

>> À voir sur France 24 : Au Liberia, des victimes d'Ebola ramassées en pleine rue

Nancy Writebol, une autre missionnaire américaine travaillant avec Kent Brantly au Liberia, est elle aussi tirée d'affaire. Elle avait reçu plusieurs injections du sérum ZMapp après avoir été infectée par Ebola. Rapatriée aux États-Unis, elle est sortie de l'hôpital, mardi 19 août.

Les stocks de sérum ZMapp "épuisés"

Le ZMapp – qui n’a toujours pas été soumis à des essais cliniques - a, depuis, été administré à d’autres patients : des membres du personnel médical uniquement. Trois médecins libériens ont ainsi reçu le médicament expérimental. Ils "réagissent au traitement", a indiqué le ministre de l'Information Lewis Brown.

Mais les stocks de ZMapp sont faibles. "Ils sont d'ores et déjà épuisés", a relevé le 20 août Olivier Brady, un épidémiologiste de l'Université d'Oxford. Un essai clinique de phase 1 de ce sérum doit débuter chez des humains début septembre. Un vaccin pourrait être prêt en 2015.

L’épidémie de fièvre Ebola, qui touche plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest depuis six mois, a fait au moins 1 350 morts, selon un bilan de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) publié mercredi 20 août.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ebola : réunion de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) début septembre sur les traitements potentiels

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) se réunira les 4 et 5 septembre prochains à Genève pour parler des traitements et vaccins potentiels au virus Ebola. Il sera notamment question du ZMapp un médicament expérimental qui a montré des résultats positifs sur de rares personnes l'ayant reçu.
 

 

Première publication : 21/08/2014

  • AIR FRANCE

    Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • ÉPIDÉMIE

    Le bilan d'Ebola s'alourdit encore en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • ÉPIDÉMIE

    Liberia : un centre anti-Ebola saccagé, 17 malades en fuite

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)