Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les promesses de Hollande à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

France-Afrique : un rapport parlementaire très critique appelle à une nouvelle politique africaine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Kamel Daoud : "Faire de 'Je suis Charlie' une religion me dérange"

En savoir plus

FOCUS

Royaume-Uni : le système de santé, enjeu central des législatives

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hafsia Herzi de retour dans une comédie "certifiée Hallal"!

En savoir plus

FACE À FACE

Le Front national dans la tourmente

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Arabie saoudite : le temps du changement

En savoir plus

DÉBAT

Loi sur le renseignement : sécurité ou liberté ?

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle au Burundi : le risque de déstabilisation

En savoir plus

Afrique

La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

© Mahmoud Turkia, AFP | Des milices rivales se battent autour de l'aéroport de Tripoli, le 20 août 2014.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/08/2014

Tunis et Le Caire ont annoncé, jeudi, qu'elles fermaient leurs frontières aériennes avec la Libye, où la situation semble s'aggraver. De violents combats ont encore éclaté à Benghazi mais aussi à Tripoli, notamment autour de l'aéroport.

La Tunisie a annoncé, jeudi  21 août, qu'elle fermait ses frontières aériennes avec la Libye, tandis qu'en Égypte, la direction de l'aéroport du Caire annulait tous les vols au départ ou à destination de ce pays en proie à des violences depuis plusieurs semaines.

Cette mesure "préventive" a été prise en raison du "foisonnement d'informations contradictoires concernant la sécurité dans les aéroports mentionnés", a précisé à l'AFP Mohamed Ali Aboudi, chargé de la communication au ministère tunisien des Transports.

De son côté, l'agence de presse libyenne Lana indique que la décision de l'aéroport égyptien a été prise en réponse à l'aggravation de l'insécurité en Libye.

L'aéroport international de Tripoli est fermé depuis le 13 juillet en raison d'intenses combats meurtriers à l'arme lourde entre milices rivales. Plusieurs avions ont été endommagés dans les violences.

La Libye est en proie à des combats entre milices depuis la mi-juillet, poussant le Parlement élu le 25 juin à demander une intervention étrangère pour protéger les civils. Des avions de combat non identifiés sont entrés en action lundi 18 août, selon le gouvernement libyen.

Avec Reuters

Première publication : 21/08/2014

  • LIBYE

    La Libye, un "nid de guêpes" où il est impossible d’intervenir

    En savoir plus

  • LIBYE

    Le nouveau Parlement libyen entre en fonction dans un climat de violences

    En savoir plus

  • LIBYE - TUNISIE

    Reportage : les réfugiés "oubliés" de la frontière tuniso-libyenne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)