Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Un projet d'attentat jihadiste déjoué contre la Commission européenne à Bruxelles

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski se dit disposé à gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

EUROPE

Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

© Manan Vatsyayana, AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/08/2014

Les Malaisiens ont observé une minute de silence et une journée de deuil national, vendredi, pour le rapatriement des premiers corps des victimes du vol Malaysia Airlines MH17, abattu en Ukraine le 17 juillet.

L'avion affrété spécialement par Malaysia Airlines a atterri peu avant 10 h (2 h GMT) à l'aéroport international de Kuala Lumpur, vendredi 22 août, en provenance d'Amsterdam. À son bord, les vingt premiers corps des 43 victimes malaisiennes du crash du vol MH17 de la compagnie Malaysia Airlines en Ukraine.

Deuil national en Malaisie

Le roi de Malaisie, Abdul Halim Mu'adzam Shah, le Premier ministre, Najib Razak, et d'autres dignitaires étaient présents pour accueillir les cercueils. Une cérémonie officielle a été suivie d'une minute de silence observée dans l'ensemble du pays, où les drapeaux étaient en berne. Une journée de deuil national a été décrétée à cette occasion.

Les autorités avaient demandé auparavant aux habitants de ce pays à majorité musulmane de s'abstenir de toute activité festive et de s'habiller en noir par respect pour les victimes. À Kuala Lumpur, les personnes étaient majoritairement habillées en noir, tandis que les chaînes de télévision diffusaient des lectures du Coran et montraient des photos des victimes malaisiennes de la catastrophe aérienne.

Certaines victimes pourraient ne jamais être identifiées

Le vol MH17 Amsterdam-Kuala Lumpur a été abattu, le 17 juillet, alors qu'il survolait l'est de l'Ukraine, une zone où s'affrontent l'armée régulière ukrainienne et les forces des insurgés séparatistes pro-russes. Les 298 occupants du Boeing 777 ont tous péri. Parmi eux se trouvaient 193 Néerlandais et 43 Malaisiens, dont 15 membres d'équipage.

À la suite de la catastrophe, plus de 220 cercueils contenant des restes de victimes ont été transportés vers les Pays-Bas, afin d'y être identifiés. Certaines victimes pourraient ne jamais être identifiées car la recherche de restes humains sur le site du crash a été interrompue à la suite de combats dans ce secteur entre l'armée ukrainienne et les insurgés pro-russes.

Avec AFP

Première publication : 22/08/2014

  • Journal de l'Économie

    Vers une privatisation de la Malaysia Airlines

    En savoir plus

  • Le débat de France 24

    Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)