Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

EUROPE

Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

© SERGEY VENIAVSKY / AFP | Les camions russes à la frontière ukrainienne

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/08/2014

Bloqués plus d'une semaine à la frontière, les camions russes sont finalement entrés en Ukraine, indique à FRANCE 24 un membre de la Croix rouge. Kiev soupçonne Moscou de se servir de ce convoi pour livrer secrètement des armes aux séparatistes.

Stationnés à la frontière depuis plus d'une semaine, les camions russes d'aide humanitaire ont bien franchi la frontière ukrainienne vendredi 22 août. Le Comité international de la Croix-Rouge a confirmé à France 24 que le convoi faisait désormais route vers Lougansk, où se déroulent des combats entre les forces de Kiev et les séparatistes pro-russes.

Les autorités ukrainiennes craignent que le convoi ne fasse l'objet d'une provocation de la part des insurgés et ne serve de prétexte à une intervention russe. Elles ont averti que l'acheminement de l'aide ne se ferait qu'avec des "garanties" pour sa sécurité.

"Tous les prétextes pour retarder la livraison de l'aide aux zones en situation de catastrophe humanitaire ont été épuisés. La Russie a décidé d'agir. Notre convoi chargé d'aide humanitaire se met en mouvement en direction de Lougansk", dans l'est de l'Ukraine, a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a indiqué sur la radio Kommersant FM que le président Vladimir Poutine avait été informé du mouvement du convoi vers l'Ukraine.

Kiev dénonce une "invasion"

Quelques minutes après l'annonce du passage des camions en territoire ukrainien, Kiev a accusé la Russie d'"invasion directe".

De premiers camions du convoi avaient été inspectés jeudi 21 août  par les gardes-frontières et les douaniers ukrainiens.

"Des employés du CICR sont prêts à l'accompagner et à participer à la distribution de l'aide. Nous estimons que des représentants de la Croix Rouge russe peuvent y participer", a indiqué Moscou. Mais le CICR a finalement indiqué qu'il n'escorterait pas le convoi, en raison des bombardements dans la région de Lougansk.

Avec AFP

 

Première publication : 22/08/2014

  • REPORTAGE

    Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Ukraine : terrés dans des abris, les habitants de Donetsk manquent de tout

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)