Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Déception pour les équipes africaines au Mondial de football

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Polémique autour des dépenses de l'Elysée

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mondial de football : la Russie lance sa Coupe du Monde

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Attractivité de la France : Paris profite-t-elle d'un effet Brexit ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Politique sociale : vers une réduction des aides ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Quelle place pour la communauté juive en France ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

De Bayonne à Hasparren, le patrimoine chanté du Pays basque

En savoir plus

TECH 24

Foot et tech : on refait le match !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La réalité virtuelle comme avenir du film d'animation

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 27/08/2014

"Si j'abandonne, tout s'effondre"

© France 24

Presse internationale, lundi 25 août 2014. Au menu de cette revue de presse, les révélations de la presse britannique sur l'assassin présumé de James Foley, l'épidémie Ebola et les vacances d’Obama.

 Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.

 On commence cette revue de presse internationale avec les révélations du "Sunday Times", qui affirme que les services de renseignement britanniques ont identifié le jihadiste qui aurait décapité James Foley.
 
D’après l’édition dominicale du Times, il pourrait s’agir d'Abdel-Majed Abdel Bary, un ancien rappeur londonien de 23 ans connu sous le pseudo de "L Jinny". Ce fils d'un djihadiste égyptien extradé vers les États-Unis en 2012 aurait quitté Londres l’année dernière pour rejoindre les rangs de l’EIIL. Il aurait déjà à son actif la publication sur les réseaux sociaux d’une photo de lui-même posant avec une tête décapitée. Les services britanniques n’ont pas confirmé cette information, mais pour une partie de la presse outre-Manche, et notamment "The Daily Mail", la glissade de Bary vers le jihad accrédite cette thèse. Le quotidien met en ligne plusieurs photos du jeune homme qui montrent sa radicalisation.
 
Bary ou un autre, la probabilité que l’assassin de James Foley puisse être un citoyen originaire du Royaume-Uni met le gouvernement de David Cameron sous pression, selon "The Guardian". Le journal rapporte que les appels à retirer aux djihadistes leur nationalité britannique se multiplient, notamment de la part l’ancien archevêque de Canterbury, qui demande à ce que ces militants soient bannis à jamais de Grande-Bretagne. George Carey met en cause le "multiculturalisme".
 
Les islamistes radicaux déclarent avoir placé Gwoza, dans le nord-est du Nigeria, sous le règne du "califat islamique". Tout comme Abou Bakr Al Baghdadi, chef de l’EIIL en Irak, le chef de Boko Haram, Aboubacar Shekau, dont la tête a été mise à prix 7 millions de dollars par les États-Unis,  vient de poster une longue vidéo – 52 minutes, dont 25 de monologue. Dans ce document, il clame que son "califat islamique" n’a "rien à faire avec le Nigeria" - à voir du côté du quotidien nigérian "Daily Trust", qui rapporte également que le patron de Boko Haram a déclaré qu’il allait annexer d’autres villes et villages.
 
Le Nigeria doit aussi faire face à un autre fléau, le virus Ebola. Deux nouveaux cas ont été répertoriés en fin de semaine dernière, ce qui porte à 14 au total le nombre de personnes touchées dans le pays. Sur le terrain, et tout particulièrement en Sierra Leone, qui est le pays le plus touché par l’épidémie avec le Liberia, le personnel médical lutte contre la maladie avec les moyens du bord. C’est ce que raconte "The New York Times", qui évoque ces médecins et ces infirmiers prenant des risques immenses pour soigner des malades dont ils savent qu’ils vont probablement mourir. Josephine Finda Sellu, qui a déjà vu 15 infirmières de son équipe démissionner, raconte pourquoi il ne lui est jamais venu à l’idée d’abandonner ses patients : "je suis la responsable de mon service, la plus expérimentée, les autres infirmières me prennent pour exemple. Si j’abandonne, tout s’effondre".
 
On termine cette revue de presse aux États-Unis, où Barack Obama vient de rentrer de vacances. Une pause vivement critiquée par une partie de la presse américaine, qui estime que le président semble prendre les choses un peu trop à la légère, et qu’il avait certainement mieux à faire que de disputer, notamment, un tournoi de golf ce week-end - le 193ème de sa présidence, soit dit en passant. A voir du côté du "New York Times", où la chroniqueuse Maureen Dowd parodie le discours de Gettysburg, ce discours fondateur de l’histoire américaine, prononcé par le président Abraham Lincoln en pleine guerre de sécession, le 3 juillet 1863.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

15/06/2018 Football

Coupe du monde 2018 : "jouons unis" en Espagne

Dans cette seconde revue de presse de la matinée, place au football, rien qu’au football, ouverture de la Coupe du monde oblige !

En savoir plus

15/06/2018 Emmanuel Macron

"Malgré les tensions, l’Italien Conte sera au rendez-vous"

Dans cette première revue de presse du 15 juin : la rencontre Macron-Conte aura finalement lieu à la mi-journée, une offensive très importante est menée aux Yémen contre les...

En savoir plus

14/06/2018 Mondial-2018

"Poutine sur le terrain politique au Mondial"

Dans cette seconde revue de presse du 14 juin, la Russie de Vladimir Poutine accueille le Mondial de football, un milliardaire américain propose de diviser la Californie en trois...

En savoir plus

14/06/2018 Migrants

"Rome pique une crise, Paris temporise"

Dans cette première revue de presse du jeudi 14 juin : la crise migratoire envenime les relations franco-italiennes, le texte sur la légalisation de l'avortement soumis au vote...

En savoir plus

13/06/2018 revue de presse

"Brexit or not Brexit ?"

A la une de la presse, ce mercredi 13 juin, les débats plus houleux que jamais au Parlement britannique sur le Brexit. Les analyses américaines sur la rencontre entre Trump et...

En savoir plus