Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

  • L’Australie déjoue des meurtres projetés par l’État islamique

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

EUROPE

Moscou annonce l'envoi d'un nouveau convoi en Ukraine

© Dmitry Serebryakov, AFP | Photo du convoi russe arrivé en Ukraine vendredi

Vidéo par Noémie ROCHE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/08/2014

Les autorités ukrainiennes ont affirmé lundi que leurs forces combattaient une colonne de blindés, qui a franchi la frontière depuis la Russie. Moscou de son côté annonce l'envoi prochain d'un nouveau convoi humanitaire dans l'est de l'Ukraine.

Quelques jours à peine après l'entrée sur le territoire ukrainien d'un premier convoi humanitaire controversé, Moscou a annoncé, lundi 25 août, que l'opération allait être répétée cette semaine. Vendredi, la Russie avait fait entrer unilatéralement  en Ukraine quelque 220 camions chargés, selon Moscou, de 1 800 tonnes d'aide humanitaire, sans autorisation de Kiev et quasiment sans contrôle de leur cargaison.

La totalité du convoi avait déchargé sa cargaison le soir même dans le bastion pro-russe de Lougansk, privé d'eau et d'électricité depuis plus de trois semaines, avant de retourner en Russie. "Nous espérons que les malentendus qui ont eu lieu lors du passage du premier convoi seront pris en compte et qu'il n'y aura plus de retards artificiels", a déclaré le ministre russe des Affaires étrangère, Sergueï Lavrov.

Kiev et certains pays occidentaux craignent que les initiatives russes ne soient un prétexte à une "provocation", qui pourrait servir de couverture à une intervention russe en Ukraine. La Russie affirme quant à elle ne vouloir qu'aider les populations victimes du conflit, qui a déjà poussé plus de 400 000 personnes à fuir les combats.
 


Des dizaines de blindés russes entrés en territoire ukrainien, selon Kiev

Sur le terrain justement, les affrontements font rage. Les autorités ukrainiennes ont affirmé, lundi, que leurs forces combattaient une colonne composée de "dizaines" de blindés et de chars qui ont traversé la frontière depuis la Russie en direction de la ville côtière de Marioupol, sous contrôle des forces loyalistes depuis des mois.

Kiev a dénoncé à de multiples reprises des incursions sur son territoire par des unités militaires russes et le bombardement de ses forces depuis l'autre côté de la frontière, accusant également Moscou de fournir armes et combattants aux insurgés pro-russes, ce que la Russie a toujours démenti. Si l'incursion était confirmée, elle pourrait compliquer les contacts entre le président ukrainien Petro Porochenko et son homologue russe Vladmir Poutine. Les deux hommes seront présents mardi à un sommet régional à Minsk avec des dirigeants de l'Union européenne.

Le président Porochenko a promis à l'occasion de ce sommet de "parler de paix" avec l'homme fort du Kremlin, et espère le convaincre de "retirer les combattants" rebelles de l'est du pays. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s'est contenté lundi d'espérer que cette rencontre puisse "faciliter les échanges d'opinions" pour trouver une solution à la crise. Le conflit dans l'est de l'Ukraine a fait plus de 2 200 morts en plus de quatre mois.

Avec AFP

Première publication : 25/08/2014

  • UKRAINE

    À Donetsk, des séparatistes forcent des prisonniers ukrainiens à défiler

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)