Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 29/08/2014

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

© France 24

Presse internationale, mercredi 27 août 2014. Au menu de cette revue de presse, l'annonce d'un cessez-le-feu permanent entre le Hamas et Israël, le dernier stratagème du président syrien Assad et des touristes mal élevés.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.

 On commence cette revue de presse internationale au Proche-Orient, où Israéliens et Palestiniens ont annoncé hier un accord de cessez-le-feu permanent après 50 jours de conflit. La fin de cette guerre, qui a fait plus de 2 100 morts côté palestinien et 70 côté israélien, a été accueillie par des scènes de liesse par les Palestiniens - à voir à la une du quotidien libanais "L'Orient Le Jour", qui montre la porte-parole du Hamas porté par des Gazaouis en pleine euphorie. D’après le quotidien libanais, la population de Gaza verrait ce cessez-le-feu comme une victoire de la résistance du mouvement islamiste.
 
Côté israélien, on dit exactement le contraire. D’après "Yediot Aharonot", le Hamas aurait été le premier à ciller. "Personne ne doit se laisser impressionner par les démonstrations ostentatoires de victoire dans les rues de Gaza. Quant au gouvernement, il doit rester ferme sur ses positions: si lsraël n’a rien cédé pour le moment, il doit poursuivre dans cette voie lors des négociations qui vont continuer au Caire, car les objectifs de l’opération Bordure de protection n’ont pas encore été atteints".
 
S’il ne se prononce pas sur le fait de savoir qui a gagné la bataille, "Haaretz" confirme que la poursuite de discussions va être "cruciale", en faisant part de ses doutes sur la capacité de Netanyahou, toujours sous pression de la droite, à faire preuve de la "flexibilité diplomatique" nécessaire. Le Premier ministre devrait néanmoins se montrer de meilleure composition face à un Fatah qui aurait su prouver son autorité, en parvenant à maintenir le calme en Cisjordanie.
 
En Syrie, l’hypothèse de frappes américaines se confirme. D’après la presse américaine, le Pentagone aurait commencé à envoyer des avions espions et des drones pour préparer ces éventuelles frappes sur les positions de l’EIIL. Selon "The Washington Post", l’Administration Obama n’aurait pas l’intention de collaborer avec le régime d’Assad pour étendre les frappes menées en Irak contre les djihadistes, en dépit du fait que l’EIIL constitue désormais un ennemi commun.
 
Assad a largement contribué à l’essor du mouvement, qu’il a utilisé pour mater la rébellion modérée. Sa tactique consiste maintenant à expliquer que la lutte contre l’EIIL doit être "coordonnée", que son régime doit être épargné faute de quoi, cette lutte serait condamnée. C’est ce qu’explique le quotidien saoudien basé à Londres "Asharq Al-Awsat", qui résume le "stratagème" du maître de Damas : vos ennemis sont les miens, soyons amis.
 
On termine avec un peu plus de légèreté. En Italie, les habitants de Gallipoli, dans les Pouilles, disent "basta" au tourisme trash. La diffusion d’une vidéo  montrant un couple s’adonnant au vu de toutes et de tous aux joies de la bagatelle sur une plage de la ville en pleine journée a mis le feu aux poudres, selon "La Repubblica".
 
Aux Etats-Unis, un avion a même dû atterrir en urgence après qu’une bagarre générale a éclaté pour une sombre histoire de manque de place pour les jambes entre les sièges - une histoire trouvée du côté de Slate.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/01/2017 Donald Trump

"C'est parti pour le show"

Toute la presse française titre ce matin, presque sans exception, sur l’investiture de Donald Trump. Les journaux reviennent également sur le dernier débat avant le premier tour...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"Du neuf dans un nouveau monde"

La presse mondiale revient ce matin évidemment sur l’investiture de Donald Trump. La situation en Gambie n’est toutefois pas oubliée.

En savoir plus

18/01/2017 Revue de presse internationale

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

Au menu de la revue de presse internationale de ce mercredi, les commentaires des journaux anglo-saxons après le Brexit radical décidé par Londres. Les amateurs de jeux de mots...

En savoir plus

18/01/2017 Brexit

"Brexit et météo : le froid s'installe"

"Ressenti" est le mot à la Une de la revue de presse française de ce mercredi. Il y a le ressenti des journaux après le choix d'un Brexit radical décidé hier par Theresa May. Il...

En savoir plus

17/01/2017 Revue de presse internationale

"Le Royaume-Uni libéré, délivré"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 17 janvier, le discours très attendu de Theresa May sur le Brexit et la réaction des Européens aux critiques de Donald...

En savoir plus