Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Total, premier groupe pétrolier en Afrique, a perdu son PDG Christophe de Margerie

En savoir plus

FACE À FACE

Martine Aubry, la gauche et ses frondeurs

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Magic on the moonlight" : la magie opère dans le dernier Woody Allen

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Ces étrangers qui partent combattre avec les Kurdes en Irak et en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort d'un patron baroque"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel(s) patron(s) pour Total ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

Etats-Unis: à neuf ans, elle tue son instructeur avec un Uzi

En maniant un pistolet mitrailleur, une fillette de neuf ans a tué son instructeur dans un stand de tir de l'Arizona, dernier exemple en date des accidents par armes à feu qui touchent les jeunes aux Etats-Unis, pays surarmé.

Lundi, la petite fille apprenait à se servir d'un pistolet mitrailleur Uzi quand elle a perdu le contrôle de son arme, selon le Bureau du shérif du comté de Mohave.

"La petite fille a actionné la détente de l'Uzi automatique et le recul a poussé l'arme au-dessus de sa tête, touchant la victime", selon un communiqué de la police.

Atteint à la tête, Charles Vacca, 39 ans, de Lake Havasu City (Arizona) est décédé un peu plus tard dans un hôpital de Las Vegas.

La petite fille se trouvait avec ses parents, des touristes du New Jersey (nord-est) qui s'étaient arrêtés au stand de tir Bullets and Burgers, au lieu-dit Last Stop de White Hills près de Las Vegas.

Une vidéo a été diffusée par la police. On y voit la fillette, toute frêle, en short rose et socquettes blanches, tirer une balle. L'instructeur touche l'arme, semblant la remettre en position, puis plusieurs balles sont tirées. L'image s'arrête mais on entend la petite crier.

- Deux enfants tués par accident chaque semaine -

Il est loin d'être inhabituel aux Etats-Unis de faire donner des cours de tir à des enfants.

"Pour les jeunes en dessous d'un certain âge, en général 18 ans, les lois de chaque Etat stipulent qu'ils doivent tirer sous la supervision d'un adulte ou d'un instructeur", indique à l'AFP Michael Bazinet, porte-parole de la National Shooting Sports Foundation, qui regroupe les fabricants d'armes.

"Le tir est généralement pour les jeunes une activité très sûre, à laquelle s'amusent des millions d'Américains", dit-il, déplorant l'accident "tragique" en Arizona.

Régulièrement, le pays s'émeut de ce genre d'événements qui ravive le débat entre partisans du contrôle accru des armes et le lobby qui défend les armes au nom du droit constitutionnel de les porter.

En mai 2013, un garçon de 5 ans avait tué sa petite soeur de 2 ans dans le Kentucky, avec un Crickett, modèle pour enfant de .22 long rifle qu'il avait eu pour son anniversaire.

Peu avant, dans le Tennessee, un petit de 4 ans avait tué l'épouse d'un policier qui recevait des amis et leur montrait ses armes. Un garçonnet de 6 ans a été tué par un petit camarade de 4 ans, avec une carabine trouvée dans sa maison du New Jersey.

En 2008, un garçon de 8 ans était mort en maniant un Uzi lors d'un "gun show", ces expositions-vente d'armes qui attirent des dizaines de milliers d'Américains.

Après l'accident en Arizona, Shannon Watts, fondatrice de Moms Demand Action for Gun Sense in America, a espéré "que cette tragédie provoquerait un débat national".

Il "faut se rappeler que presque deux enfants sont tués chaque semaine dans des accidents d'armes à feu", dit dans un email à l'AFP la responsable de cette organisation fondée après la tragédie de l'école de Newton (20 enfants tués) fin 2012.

Selon Laura Cutilletta, avocate au Law Center to Prevent Gun Violence, la loi fédérale interdit à tout mineur de moins de 18 ans de posséder une arme de poing. Mais pour le tir sur cible dans un stand, "c'est aux Etats de règlementer et beaucoup ne l'ont pas fait", dit-elle à l'AFP.

"18 enfants et jeunes de moins de 24 ans meurent chaque jour en Amérique et 1,7 million d'enfants vivent dans des foyers où les armes ne sont pas sous clefs, à cause de notre manque de lois, il faut que ça change", dit-elle.

Plus de 30.000 Américains au total meurent chaque année par balles (homicides, suicides, accidents) dans un pays où le nombre d'armes à feu détenues par les civils --entre 270 et 310 millions selon le site spécialisé GunPolicy.org-- équivaut à peu près au nombre d'habitants (314 millions).