Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Danemark : comment lutter contre la radicalisation des jeunes ?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Réformer la France : la recette Sarkozy

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Des enfants en cage pour frapper les esprits en Syrie et immersion avec les "fouilleurs" de Côte d'Ivoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Poutine veut affirmer la voie russe, quitte à se confronter à l’Occident"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signeront l'accord de paix

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ebola : le pire est-il passé ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Netanyahou à Washington : une visite controversée

En savoir plus

SUR LE NET

La police de Los Angeles accusée d'avoir tué un sans-abri

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les milliardaires, toujours plus nombreux

En savoir plus

Afrique

L’OMS s’attend à plus de 20 000 cas d'Ebola en Afrique de l’Ouest

© Zoom Dosso, AFP | Une équipe médicale à Monrovia, au Liberia, le 25 août 2014.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/08/2014

Le dernier bilan de l'OMS, publié jeudi, démontre l’aggravation de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest. À terme, l’organisation s’attend à un total de 20 000 cas, contre 3 000 avérés à ce jour dans la région.

L'épidémie d'Ebola devrait à terme frapper plus de 20 000 personnes en Afrique de l'Ouest, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), publié jeudi 28 août. À ce jour, 3 000 cas ont été avérés, et 1 500 personnes en sont mortes depuis début 2014. L'OMS espère néanmoins stopper la progression du virus d'ici à trois mois.

Air France suspend ses vols Paris-Freetown

La compagnie Air France a annoncé, mercredi, la suspension provisoire de sa ligne entre Paris et Freetown, en Sierra Leone, à la suite de la recommandation du gouvernement en lien avec l'épidémie de fièvre Ebola.

"Air France constate que la recommandation des autorités françaises est sans lien avec le niveau de sécurité sanitaire de la desserte aérienne qu'elle assure entre Freetown et Paris", précise le communiqué.

La compagnie aérienne confirme en revanche maintenir son programme de vols quotidiens vers la Guinée et le Nigeria.

Toujours est-il que pour l’instant, le virus continue à progresser de "manière accélérée". "Plus de 40 % du nombre total de cas sont survenus" au cours des 21 derniers jours, et sont concentrés dans quelques localités, explique l'organisation.
 
En Guinée, où l'épidémie de fièvre hémorragique a démarré en janvier dernier, 648 cas ont été recensés, dont 430 morts. Le Liberia, pays le plus touché, compte à lui seul 1 378 cas dont 694 décès et la Sierra Leone, 1 026 cas dont 422 victimes. Par ailleurs, le Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique, où l'épidémie semblait contenue jusqu'à présent, a annoncé un nouveau décès jeudi.
 
La publication de ces nouveaux chiffres, arrêtés au 26 août et qui confirment les avertissements lancés par plusieurs responsables sur l'aggravation de l'épidémie, intervient  alors que se tient à Accra une réunion de crise entre les ministres de la Santé de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao).
 
En effet, ces derniers se retrouvent une nouvelle fois dans la capitale ghanéenne pour discuter d'une stratégie commune. Ils doivent "évaluer la mise en œuvre des mesures", déjà décidées auparavant, "identifier les difficultés à chaque niveau" et "déterminer les stratégies adaptées et les ressources nécessaires" pour lutter contre Ebola, précise un communiqué du ministère ghanéen de la Santé.
 
Cependant, ces discussions se déroulent en l’absence du ministre de la Santé de la République démocratique du Congo (RDC), où le virus Ebola est pourtant réapparu depuis deux semaines et tué 13 personnes. Il a indiqué à l'AFP jeudi ne pas avoir été invité.
 
L'épidémie, qui s'est déclarée en janvier en Guinée, avant de se propager au Liberia et à la Sierra Leone, pays voisins, puis au Nigeria, est la plus grave depuis que cette fièvre hémorragique a été identifiée en 1976 en RDC.
 
Avec AFP
 

 

Première publication : 28/08/2014

  • SANTÉ

    Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • RD CONGO

    Le retour du virus Ebola confirmé en RD Congo

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    La Sierra Leone fait de la radio une arme contre Ebola

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)