Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Proche-Orient : Hébron, symbole d’une paix qui semble impossible

En savoir plus

SUR LE NET

Sony et Kim Jong-Un critiqués sur la Toile

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les temps forts musicaux de l'année 2014

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

L'art de la bûche

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Gastronomie, la nouvelle cuisine des affaires étrangères

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Deuxième tour de l'élection présidentielle en Grèce

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Présidentielle tunisienne : le face à face Essebsi - Marzouki

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

Economie

La jeune garde des économistes français impressionne le FMI

© AFP | Esther Duflo et Thomas Piketty figurent parmi les sept jeunes économistes français retenus par le FMI.

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 28/08/2014

Près d'un tiers des 25 jeunes économistes à suivre sont français, affirme mercredi le Fonds monétaire international. Qui, outre l'incontournable Thomas Piketty, fait partie de cette jeune garde hexagonale ?

Les “Frenchies” superstars. Le Fonds monétaire international (FMI) a publié, mercredi 27 août, sa liste des 25 jeunes économistes les plus influents au monde. Avec sept nominations, les Français occupent la deuxième place, derrière les immuables Américains, qui récoltent neuf citations (sans compter les doubles nationalités).

Thomas Piketty - et son best-seller “Le capital au XXIe siècle” - n'est donc pas le seul qui propulse la jeune recherche économique française au premier plan international. Autre personnalité médiatiquement connue : Esther Duflo. La jeune Française, qui a été appelée par le président américain Barack Obama pour le conseiller, figure sur cette liste pour ses travaux sur les pays en voie de développement.

Les jeunes économistes hexagonaux - il faut avoir moins de 45 ans pour entrer dans cette catégorie - également retenus sont Hélène Rey, Emmanuel Saez, Thomas Philippon, Xavier Gabaix et Emmanuel Fahri. Âgés entre 35 et 44 ans, ils s’intéressent à des domaines aussi variés que le fonctionnement du FMI (Hélène Rey), la fiscalité et les paradis fiscaux (Emmanuel Saez) ou encore les niveaux de rémunération des patrons d’entreprise (Xavier Gabaix).

À 31 ans, l’Américaine Melissa Dell, qui a notamment travaillé sur l’impact économique de la lutte contre la drogue, et le Russe Oleg Itskhoki, spécialiste des inégalités et du marché du travail, sont les deux plus jeunes de ce panorama des économistes à l’influence grandissante.

Harvard et le MIT temples par excellence

À savoir : pour figurer sur cette liste et entrer dans ce club très fermé des jeunes économistes, qui comptent aux yeux du FMI, il vaut mieux travailler pour une université américaine. Ils ne sont que deux à résister aux sirènes universitaires outre-Atlantique : la Française Hélène Rey qui travaille à la London School of Economics et Thomas Piketty qui est rattaché à la Paris School of Economics. Harvard et le Massachusetts Institute of Technology (MIT) apparaissent comme les temples par excellence de cette jeune vague de chercheurs.

La liste, publiée dans le journal du FMI "Finance & Development", a été établie selon l'avis des lecteurs de cette publication, d’économistes et des responsables de revues économiques. Enfin, le nombre de citations dans les articles scientifiques a, aussi, permis de mesurer l’influence des uns et des autres.
 

 

Première publication : 28/08/2014

  • ÉTATS-UNIS

    Thomas Piketty, l'économiste français superstar outre-Atlantique

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Esther Duflo, une économiste française au sein de l'administration Obama

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)