Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

POLITIQUE

France : "On est dans une séquence du quinquennat très difficile"

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

FACE À FACE

Discours sur l'immigration : François Hollande à la reconquête de la gauche ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'œuvre lumineuse d'Olafur Eliasson éclaire la Fondation Louis Vuitton

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cyberattaque de Sony : quand les hackers deviennent des terroristes

En savoir plus

Moyen-Orient

Syrie : 43 casques bleus capturés par un groupe armé dans le Golan

© Jack Guez, AFP | Casques bleus irlandais dans le Golan, le 28 août 2014.

Vidéo par Daphné ROUSSEAU

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/08/2014

L'ONU a annoncé, jeudi, que 43 casques bleus sont détenus par un groupe armé sur le plateau du Golan, où des combats opposent l'armée syrienne à des rebelles. La veille, des jihadistes se sont emparés de l'unique point de passage de la région.

Les Nations unies ont annoncé, jeudi 28 août, qu'un groupe armé a capturé 43 casques bleus sur le plateau du Golan. "Quarante-trois casques bleus de la Force des Nations unies chargée d'observer le désengagement (Fnuod) ont été arrêtés au début de la matinée par un groupe armé dans les environs de Qouneitra", indique l'ONU.

Ces casques bleus, chargés de surveiller le cessez-le-feu entre Israël et la Syrie dans cette zone, ont été capturés à la suite de violents combats entre l'armée syrienne et des groupes armés syriens d'opposition, a précisé le porte-parole de l'ONU Stéphane Dujarric.

Des précédents

C'est la troisième fois que des membres de la Force de l'ONU sont ainsi pris en otage dans cette région. Lors des précédents incidents, en mars et en mai 2013, les Casques bleus, retenus par des opposants syriens armés, avaient été relâchés au bout de quelques jours sains et saufs.

En plus de la détention de 43 membres de la FNUOD, 81 autres casques bleus sont "empêchés de quitter leurs positions" près de deux autres localités du Golan, a ajouté Stéphane Dujarric. "L'ONU fait tous les efforts nécessaires pour obtenir la libération des casques bleus détenus et restaurer la liberté de mouvement des membres de la Force dans toute sa zone d'opération", a-t-il affirmé.

Il n'a pas précisé l'identité du groupe armé responsable ni la nationalité des casques bleus impliqués. La FNUOD compte quelque 1 200 hommes venus de six pays : Inde, Fidji, Philippines, Irlande, Pays-Bas et Népal.

L'unique passage menant au Golan est aux mains des rebelles

Mercredi 27 août, le Front al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, et des groupes rebelles ont pris le contrôle de Qouneitra, unique point de passage reliant la partie syrienne du plateau du Golan à celle occupée par Israël. Les combats ont fait plus de 20 morts parmi les soldats syriens et quatre parmi les rebelles, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Al-Nosra et différents groupes rebelles ont annoncé le jour même le lancement de la bataille de "libération" de ce point stratégique. Puis des groupes rebelles, dont le Front des révolutionnaires de Syrie (non islamiste), ont tweeté la "libération" du passage.

Avec AFP 

Première publication : 28/08/2014

  • PROCHE-ORIENT

    Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Israël : des roquettes tirées de Syrie atteignent le plateau du Golan

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Un Israélien tué sur le plateau du Golan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)