Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Le PSG s'offre un succès de prestige face au Barça

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Manifestations à Hong Kong : Pékin prive les Chinois d’informations sur Internet

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Mafalda, une héroïne éprise de paix et de justice

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

Cambadélis: à La Rochelle, le PS "fera synthèse"

AFP

Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadelis, le 14 juin 2014 à ParisLe premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadelis, le 14 juin 2014 à Paris

Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadelis, le 14 juin 2014 à ParisLe premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadelis, le 14 juin 2014 à Paris

Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, a assuré vendredi matin que le PS "fera synthèse" à l'issue de son Université d'été qui s'ouvre à La Rochelle.

Interrogé par France 2 depuis cette ville, au lendemain d'une interview où il a cadré les discussions internes - il ne s'agit pas de "renverser le gouvernement" - le député a commenté : "je ne pense pas que le débat soit entre les frondeurs et le gouvernement".

Il est "entre le PS avec l'ensemble de ses sensibilités et le gouvernement", a poursuivi M. Cambadélis.

"Il n'y a pas d'une part ceux qui contestent l'orientation économique - je dis bien économique - du gouvernement et de l'autre un gouvernement esseulé. Il y a un parti dans lequel il y a des nuances, des divergences, mais qui fera synthèse et qui discutera avec le gouvernement", a assuré le numéro un socialiste.

Le PS, "c'est dans son ADN qu'il y a des désaccords", a voulu relativiser l'élu de Paris. "Depuis près de 20 ans que je viens à La Rochelle, je n'ai jamais vu une réunion commencer dans l'unanimité".

Il a rappelé des éditions de cette université de rentrée "où on se sifflait les uns les autres".

"Ce ne sera pas le cas", a tranché M. Cambadélis.

Il s'est dit persuadé que son "appel à dépasser les divergences, à ne pas surjouer les différences a été entendu".

"L'orage a éclaté avant La Rochelle", a assuré celui qui veut "rassembler, apaiser".

Désunie, ébranlée par une grave crise gouvernementale et une polémique sur les 35 heures, la "famille" socialiste presque au grand complet ouvre dans une ambiance électrique ses trois jours de débat à La Rochelle, quatre jours après la constitution d'un nouveau gouvernement par Manuel Valls que ses contestataires accusent de mener une politique droitière.

Première publication : 29/08/2014