Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 31/08/2014

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

Au sommaire de cette édition : la mère d’un journaliste américain détenu par l’EIIL demande sa libération ; au Venezuela, les internautes s’inquiètent du fichage dans les supermarchés ; et un artiste filme des personnes recevant une décharge électrique

GUERRE D’INTIMIDATION : EIIL CONTRE LES ÉTATS-UNIS

« Steven n’a aucun contrôle sur les opérations menées par le gouvernement américain, c’est un journaliste innocent. Je sais qu’en tant que Calife, vous avez le pouvoir de lui accorder l’amnistie, je vous demande donc de le libérer s’il-vous-plaît. » Voici le message poignant adressé mercredi au chef de l’Etat islamique par la mère de Steven Sotloff, un professionnel de l’information enlevé dans le nord de la Syrie au cours de l’été 2013. Une demande désespérée qui intervient alors que les djihadistes de l’EIIL menacent d’exécuter le journaliste si les Etats-Unis poursuivent leurs frappes sur les positions tenues par le groupe extrémiste.

En effet, les militants de l’EIIL, très actifs sur la Toile, multiplient depuis plusieurs jours les messages expliquant qu’ils n’hésiteront pas à décapiter Steven Sotloff si Washington ne met pas rapidement un terme aux bombardements visant les djihadistes. Des extrémistes qui accompagnent généralement leurs avertissements du hashtag #StevensHeadinObamasHands qui peut se traduire par « le sort de Steven est entre les mains d’Obama » en français et qui assurent donc qu’ils mettront fin à ses jours si les raids américains ne s’arrêtent pas.

Mais si ces mots-clés sont avant tout utilisés par les membres de l’EIIL pour proférer des menaces à l’encontre des Américains, certains utilisateurs du web aux Etats-Unis ont décidé de les détourner pour s’en prendre directement aux djihadistes. Des internautes qui font usage du fameux hashtag créé par les extrémistes pour leur rappeler que Washington ne se laissera pas intimider par des terroristes et leur promettre une guerre sans merci tant qu’ils poursuivront leurs exactions…

VENEZUELA : LE WEB CONTRE LE FICHAGE DANS LES MAGASINS

Afin de lutter plus efficacement contre la contrebande qui gangrène l’économie de son pays, le président vénézuélien Nicolas Maduro a décidé de rendre obligatoire l’identification des clients à la caisse des commerces d’alimentation, en utilisant un appareil de reconnaissance des empreintes digitales. Une mesure unique au monde qui suscite une vive opposition de la part des internautes locaux.

Ils sont en effet nombreux à estimer que cette mesure risque de nuire à la liberté des consommateurs. Témoin cet internaute qui avance qu’il s’agit surtout d’une nouvelle méthode de rationnement des Vénézuéliens. D’autres ont réagi avec des dessins et des photos incitant leurs compatriotes à refuser de voir leurs empreintes relevées dans les supermarchés du pays.

Au-delà de ce rejet, certains se demandent comment mettre en place cette vérification systématique des empreintes des consommateurs. C’est notamment le cas du journaliste Nelson Bocaranda qui liste dans un article dix raisons qui, selon lui, rendront la réforme inapplicable. Parmi celles-ci, la nécessité de disposer d’une connexion Internet fiable dans tout le pays, ou encore l’allongement du temps d’attente aux caisses pour les acheteurs de produits règlementés.

Face à ces critiques, Nicolas Maduro a tenu à préciser sur son blog que ces mesures seraient mises en place de manière progressive tout en ajoutant que l’unité du pays était nécessaire pour lutter contre la contrebande. Des propos destinés à rassurer l’opinion avant l’entrée en vigueur du système de contrôle prévue le 30 novembre prochain.

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Les réactions ne cessent de se multiplier sur les réseaux sociaux aux Etats-Unis après qu’une fillette de 9 ans a tué accidentellement, lundi, la personne qui lui apprenait à manier une mitraillette. Un incident qui a rapidement provoqué un flot de commentaires indignés de la part des internautes américains qui ne comprennent pas comment un enfant a pu se retrouver avec une telle arme entre les mains. Des utilisateurs du web qui dénoncent l’attitude irresponsable des parents de la petite fille et qui estiment que ce drame doit pousser les autorités à relancer le débat sur le contrôle des armes à feu dans le pays.

INFOGRAPHIE DU JOUR

Plus de 35 000 tonnes de matières plastiques circulent dans les principaux courants océaniques du monde. Une pollution qui menace directement la faune aquatique puisque 54 % des espèces de mammifères marins en danger de disparition ont été observées pris au piège dans du plastique ou en train de l’ingérer. Voici les statistiques alarmantes que révèle cette infographie réalisée par la fondation OneWorld OneOcean. Une situation inquiétante loin d’être résolue puisque les Américains utilisent toujours environ 100 milliards de sac plastiques par an. Des déchets qui mettent entre 400 et 1000 ans pour se décomposer.

USA : UN JEU VIDÉO POUR LE PARTI RÉPUBLICAIN

Le parti Républicain compte bien remporter les prochaines élections au sénat américain en novembre et le fait savoir avec « Giopi: 2014 Mission Majority ». Ce jeu vidéo au graphisme très simple met en scène un éléphant, emblème des conservateurs, dont la mission est de s’attaquer aux impôts et aux mensonges de l’actuelle majorité Démocrate. Une création militante en libre accès sur le site missionmajority.com

VIDÉO DU JOUR

Filmer en plan serré les visages de personnes ayant accepté de recevoir une forte décharge électrique émanant d’un Taser… c’est la surprenante idée qu’a eue l’artiste américain Patrick Haze et qu’il propose de découvrir à travers cette vidéo récemment mise en ligne. Une performance particulièrement originale à visionner dans son intégralité sur YouTube.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/09/2014 Réseaux sociaux

Cambodge : les travailleurs exigent une hausse des salaires

Au sommaire de cette édition : les travailleurs cambodgiens du textile réclament de meilleurs salaires; une campagne islamophobe choque la Toile américaine; et un couple danse...

En savoir plus

20/09/2014 Réseaux sociaux

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

Le Brésil est secoué par de puissants mouvements sociaux depuis un an. Son économie tourne au ralenti avec une croissance quasi nulle. C’est dans ce contexte que se déroule la...

En savoir plus

22/09/2014 guerre

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

Au sommaire de cette édition : en Ukraine, des activistes appellent à participer au « Blood Bucket Challenge »; des musulmans britanniques dénoncent les actions de l’organisation...

En savoir plus

18/09/2014 Réseaux sociaux

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

Au sommaire de cette édition : les jeunes internautes iraniens contournent massivement la censure en ligne; au Kenya, les mauvais parents sont dénoncés sur Facebook; et un...

En savoir plus

17/09/2014 Réseaux sociaux

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

Au sommaire de cette édition : Wikileaks dénonce des pays ayant recours à des logiciels espions pour surveiller la Toile; en Angleterre, un projet de « zoo humain » choque les...

En savoir plus