Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève se durcit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Blues au PS"

En savoir plus

  • En direct : Manuel Valls en quête de confiance face aux députés

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco, amoindri, retrouve l'Europe dix ans après

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Les musulmans de France lancent un appel unitaire contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama veut envoyer 3 000 soldats en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

Obama: son costume couleur sable enflamme les réseaux sociaux

AFP

Le président américain Barack Obama lors de sa conférence de presse le 28 août 2014 à la Maison BlancheLe président américain Barack Obama lors de sa conférence de presse le 28 août 2014 à la Maison Blanche

Le président américain Barack Obama lors de sa conférence de presse le 28 août 2014 à la Maison BlancheLe président américain Barack Obama lors de sa conférence de presse le 28 août 2014 à la Maison Blanche

Il a parlé de la crise en Ukraine, des conflits en Syrie et Irak, mais c'est... le costume couleur sable du président Barack Obama qui tenait la vedette sur les réseaux sociaux après sa conférence de presse.

Le costume clair tirait sur les tons crème et donnait l'impression que Barack Obama, abonné d'ordinaire à la sobriété, flottait dans sa veste -- sans doute sous l'effet d'épaulettes un peu trop généreuses.

Parmi les perles récoltées au gré des Tweets, la journaliste politique Molly Ball a transformé "The Audacity of Hope" (L'audace d'espérer), le titre d'un livre du président américain, en "The Audacity of Taupe" (L'audace de la couleur taupe).

Plus direct, Nick Confessore, journaliste au New York Times, s'est fendu d'un "Yes we tan" (Oui, c'est clair), référence au célèbre "Yes we can" (Oui, nous le pouvons), mot d'ordre de la première campagne présidentielle de Barack Obama en 2008.

Certains "Twittos" ont salué "le courage" du président américain. Mais un certain Jared Keller, probablement conquis par le côté démodé de la veste, a lancé un sarcastique: "Le président Obama est venu pour vous vendre une assurance contre les tornades".

L'affaire en aurait presque éclipsé les thèmes beaucoup plus sérieux abordés lors de cette conférence de presse: de l'intervention russe en Ukraine, à l'économie américaine et à la situation en Syrie.

Pourtant Barack Obama, qui affectionne généralement les vestes sombres, avait déjà porté un costume crème lors d'une sortie à Pâques cette année.

Rien n'a filtré de la Maison Blanche, mais le président est manifestement assez peu soucieux de l'opinion publique quand il s'agit de ses habitudes vestimentaires.

Dans l'édition américaine de Vanity Fair d'octobre 2012, il avait expliqué ne pas vouloir "prendre de décisions sur ce qu'(il) mange ou ce qu'(il) porte". "J'ai beaucoup trop d'autres décisions à prendre".

Première publication : 29/08/2014