Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ottawa: histoire d'une photo

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Toumani Diabaté, le maître de la kora, invité du Journal de l’Afrique

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande : une déception pour la gauche ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Kamel Mennour, galeriste

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Marie Le Guen : "Le problème, c’est l’emploi"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Un homme, une femme : la parité vue par la Génération Y

En savoir plus

POLITIQUE

Le Guen : "C’est toute l’Europe qui est malade aujourd’hui"

En savoir plus

FOCUS

Tunisie : quelle place pour l'enseignement religieux?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

FIAC 2014 : l'art contemporain célébré à Paris

En savoir plus

Des otages de l'Etat islamique soumis au supplice de la noyade, selon le Washington Post

© AFP/Archives | Le reporter américain James Foley, exécuté par l'EI, à Syrte en Libye le 19 aout 2014Le reporter américain James Foley, exécuté par l'EI, à Syrte en Libye le 19 aout 2014

Au moins quatre otages détenus par les jihadistes de l'Etat islamique, parmi lesquels James Foley, le journaliste américain exécuté par ce groupe, ont été soumis à la simulation de noyade, a rapporté jeudi le Washington Post.

L'Américain James Foley, enlevé en novembre 2012 en Syrie, a été plusieurs fois soumis à cette torture, affirme au quotidien un proche du journaliste sous couvert d'anonymat.

"Ils savaient exactement comment faire", indique cette source, précisant que les otages, dont James Foley, étaient alors détenus à Raqqa, dans le nord de la Syrie.

Des sources qui ont travaillé à la libération des otages ont confirmé à l'AFP qu'au moins un otage avait été soumis à la simulation de noyade.

Cette technique a été utilisée par la CIA lors de ses interrogatoires de suspects après les attentats du 11-Septembre. La CIA a capturé des dizaines de personnes soupçonnées de liens avec Al-Qaïda, et utilisé des méthodes comme la privation de sommeil, la mise à nu du détenu ou encore la simulation de noyade.