Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Amériques

Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

© AFP archive | Le secrétaire d'État américain John Kerry plaide pour une coalition mondiale pour lutter contre l'État islamique.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/08/2014

À une semaine d'un sommet de l'Otan au Pays de Galles, le secrétaire d'État américain John Kerry plaide pour une large coalition internationale pour lutter contre l'organisation jihadiste de l'État islamique en Irak et en Syrie.

S’allier pour mieux lutter. C’est ce que défend le secrétaire d'Etat américain John Kerry qui a plaidé, vendredi 29 août, en faveur d'une large coalition mondiale pour lutter contre les jihadistes de l'organisation de l'État islamique en Irak et en Syrie.

À une semaine d'un sommet de l'Otan au Pays de Galles du 4 au 5 septembre, le chef de la diplomatie appelle, dans une tribune du New York Times, à une "réaction conjuguée conduite par les États-Unis et la plus large coalition de nations possible".

 
Le "cancer de l’État islamique"
 
John Kerry explique qu'il cherchera, en compagnie du secrétaire à la Défense Chuck Hagel, à former cette coalition lors des discussions avec ses partenaires occidentaux en marge du sommet. Il ajoute que le président américain Barack Obama proposerait une stratégie contre l'organisation de l'État islamique lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'Onu, dont les États-Unis prennent la présidence en septembre.
 
"Nous profiterons de cette occasion pour continuer à former une large coalition et souligner le danger constitué par les combattants terroristes étrangers, notamment ceux qui ont rejoint l'EI", soutient M. Kerry.
 
 
Il estime que cette coalition doit pouvoir recourir aux moyens "politiques, humanitaires, économiques, juridiques et de renseignement afin d'appuyer l'action militaire". À l'issue du sommet de l'Otan, précise-t-il, il se rendra avec Chuck Hagel au Moyen-Orient afin de rallier davantage de soutiens "parmi les pays qui sont le plus directement menacés". "Nous ne permettrons pas au cancer de l'EI de s'étendre à d'autres pays. Le monde peut affronter ce fléau, et au bout du compte le vaincre", estime-t-il.
 
Avec AFP

Première publication : 30/08/2014

  • SYRIE

    Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • MOYEN-ORIENT

    Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • IRAK

    Vidéo : "Ni Bagdad ni les Américains ne viendront à bout de l’EI"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)