Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

EUROPE

À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

© Mehdi Chebil pour France 24 | Un marin russe devant le "Vladivostok", à Saint-Nazaire.

Texte par Mehdi CHEBIL , Elena GABRIELIAN

Dernière modification : 04/09/2014

À Saint-Nazaire, loin de l’agitation suscitée par la vente de deux navires de guerre Mistral à la Russie, les marins russes poursuivent leur formation à bord du "Vladivostok". Reportage aux côtés de ces soldats que l'on disait invisibles.

Arrivés le 30 juin à Saint-Nazaire, les quelque 400 marins russes venus s'initier à l'utilisation des deux navires de type Mistral, dont la vente à Moscou suscite la controverse, se fondent discrètement dans le paysage du port français, célèbre pour ses chantiers navals. Durant le mois d'août, plusieurs semaines avant que Paris ait annoncé suspendre la livraison du "Vladivostok", notre reporter Mehdi Chebil et la journaliste de RFI Elena Gabrielian ont suivi ces soldats que l'on disait invisibles

Première publication : 01/09/2014

  • DÉFENSE

    Mistral : "Les technologies de pointe ont déjà été transmises aux Russes"

    En savoir plus

  • ARMEMENT

    Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • ARMEMENT

    Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)