Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : La troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton, la candidate démocrate à la Maison Blanche

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attaques terroristes en Europe, quelles solutions face à la menace ?

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : les Jeux olympiques des réfugiés

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Le vrai antidote contre l’EI, c’est la culture"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les toits de Paris, un trésor entre ciel et terre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Athènes, la culture plus forte que la crise

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

EDF adopte le projet d'EPR à Hinkley Point, Londres temporise

En savoir plus

LE DÉBAT

Hillary Clinton peut-elle conquérir la Maison Blanche ? (partie 1)

En savoir plus

EUROPE

À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

© Mehdi Chebil pour France 24 | Un marin russe devant le "Vladivostok", à Saint-Nazaire.

Texte par Mehdi CHEBIL , Elena GABRIELIAN

Dernière modification : 04/09/2014

À Saint-Nazaire, loin de l’agitation suscitée par la vente de deux navires de guerre Mistral à la Russie, les marins russes poursuivent leur formation à bord du "Vladivostok". Reportage aux côtés de ces soldats que l'on disait invisibles.

Arrivés le 30 juin à Saint-Nazaire, les quelque 400 marins russes venus s'initier à l'utilisation des deux navires de type Mistral, dont la vente à Moscou suscite la controverse, se fondent discrètement dans le paysage du port français, célèbre pour ses chantiers navals. Durant le mois d'août, plusieurs semaines avant que Paris ait annoncé suspendre la livraison du "Vladivostok", notre reporter Mehdi Chebil et la journaliste de RFI Elena Gabrielian ont suivi ces soldats que l'on disait invisibles

Première publication : 01/09/2014

  • DÉFENSE

    Mistral : "Les technologies de pointe ont déjà été transmises aux Russes"

    En savoir plus

  • ARMEMENT

    Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • ARMEMENT

    Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)