Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ouganda : Dominic Ongwen comparaît devant la CPI

En savoir plus

FOCUS

Auschwitz, symbole d'une entreprise de mort programmée et industrielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

SUR LE NET

La beauté noire à l'heure du web 2.0

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"En arrivant à Auschwitz, les Soviétiques ont trouvé un immense cimetière"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Colombie : le président convaincu "que les Farc veulent la paix"

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 2)

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 04/09/2014

Ukraine : un cessez-le-feu "poutinesque"

© France 24

Presse internationale, jeudi 4 septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, l'attitude ambiguë de Poutine sur l'Ukraine, l'organisation de l'État islamique et l'analyse de la presse anglo-saxonne sur la publication du livre de Valérie Trierweiler.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.

 
On commence cette revue de presse internationale avec les déclarations ambigües de Vladimir Poutine à propos de l’Ukraine.
 
Difficile ce matin de savoir à quoi s’en tenir. Alors que Barack Obama, qu’on retrouve à la une du "Wall Street Journal", faisait une escale à Tallin, en Estonie, pour rassurer une Europe de l'Est inquiète des tensions entre l’Ukraine et la Russie, le président russe, faisait du contorsionnisme. En début de journée, hier, l'annonce par Kiev d'un cessez-le-feu négocié entre Poutine et Porochenko sucitait une lueur d'espoir. Elle a aussitôt été éteinte par un démenti du Kremlin, disant tout de même avoir bon espoir d'obtenir un accord rapidement. Vladimir Poutine a ensuite présenté un plan de sortie de crise  que son homologue a finalement rejeté, le qualifiant de "poudre aux yeux".
 
"The Wall Street Journal" parle d’un cessez-le-feu "poutinesque", d’une sorte d’écran de fumée créé par le président russe pour conforter son avantage.
 
D’après de nombreux observateurs, la crise ukrainienne est un test pour la  crédibilité de l’OTAN. Selon "The Wall Street Journal", l’Alliance Atlantique semblerait enfin résolue à adopter la fermeté dont elle aurait dû faire preuve dès l’invasion de la Géorgie en 2008. Le quotidien doute toutefois de la solidité de cette résolution, rappelant que Barack Obama déclarait encore lundi que "le monde a toujours été désordonné", et que le nouveau désordre mondial est une réalité dont "nous prenons tout juste conscience, parce qu’il y a les réseaux sociaux"...
 
L’Occident et la Russie sont toutefois confrontés, ensemble, à une autre menace globale, le terrorisme islamiste. "The Moscow Times" fait état de l’existence d’une vidéo de l’EIIL s’adressant directement, et pour la première fois, à Poutine. Dans ce message, le président russe est accusé de livrer des avions à Assad, et de s’en prendre aux musulmans de Tchétchénie et de tout le Caucase.
 
La menace est globale, mais comment lutter contre l’organisation extrêmement complexe qu’est l’EIIL? C’est la question du "The Wall Street Journal", qui évoque la nature protéiforme du mouvement, la façon dont l’organisation mêle, de façon inédite, la tactique militaire au terrorisme conventionnel, parvenant à tisser des liens avec les tribus tout en mettant en place une hiérarchie extrêmement structurée.
 
Et comme le nerf de la guerre, c’est l’argent, l’organisation a fait main basse sur le pétrole, mais pas seulement: d’après "The New York Times", l’EIIL se livrerait également au pillage de site archéologiques et au trafic d’antiquités.
 
La presse étrangère revient enfin sur la publication du livre de l’ex-compagne de François Hollande. Surnommée "Rottweiler" du temps de sa vie commune avec le président, Trierweiler n’est pas rentrée dans les bonne grâces de la presse britannique : "le Rottweiler mord en retour", écrit "The Daily Mail".
 
"La maîtresse répudiée de Hollande dit tout", annonce enfin avec gourmandise le site The Daily Beast.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

27/01/2015 Revue de presse internationale

"Tsipras, l'heure de vérité"

Presse internationale, mardi 27 janvier 2015. Au menu de cette revue de presse, les premiers pas du nouveau gouvernement grec, et le 70ème anniversaire de la libération...

En savoir plus

27/01/2015 Revue de presse française

"Les travaux d'Hercule"

Presse française, mardi 27 janvier 2015. Au menu de cette revue de presse, les défis qui attendent Alexis Tsipras, le nouveau Premier ministre grec, les interrogations sur sa...

En savoir plus

26/01/2015 Revue de presse française

"Merci la Grèce ?"

Presse française, lundi 26 janvier 2015. Au menu de cette revue de presse, la victoire de Syriza en Grèce, la présentation de la loi Macron à l’Assemblée, et un dessin de Willem.

En savoir plus

26/01/2015 Austérité

"Je suis Syriza ?"

Presse internationale, lundi 26 janvier 2015. Au menu de cette revue de presse, la victoire de Syriza aux élections législatives en Grèce, présentée comme un « séisme » électoral...

En savoir plus

23/01/2015 Revue de presse internationale

Mort du roi Abdallah : "le monde tremble"

Au menu de la revue de presse internationale présentée par Sandrine Gomes, la période d'incertitude ouverte dans le Golfe par la mort du roi Abdallah d'Arabie saoudite mais aussi...

En savoir plus