Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

"La grève à Air France doit s'arrêter"

En savoir plus

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Zinedine Zidane se verrait bien un jour sélectionneur des Bleus

    En savoir plus

  • Un obus tiré de Gaza vers Israël, le premier depuis la trêve

    En savoir plus

  • Didier Guillaume : "Le Medef se comporte très mal"

    En savoir plus

FRANCE

Jérôme Kerviel obtient sa remise en liberté sous bracelet électronique

© Anne-Christine Poujoulat, AFP | Jérôme Kerviel.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/09/2014

L’ancien trader Jérôme Kerviel a obtenu, jeudi, un aménagement de peine sous bracelet électronique. L'homme purgeait une peine de cinq ans de prison dont trois ferme pour une perte record en 2008 à la Société générale.

Jérôme Kerviel, l’ex-trader de la Société générale, pourra finalement sortir de prison le 8 septembre sous surveillance électronique, a annoncé jeudi son avocat, Me David Koubbi.

Selon le magistrat, la chambre de l'application des peines de la cour d'appel de Paris a confirmé l'aménagement de peine que lui avait accordé le juge d'application des peines du tribunal de grande instance d'Evry et contre lequel le parquet avait fait appel.

Jérôme Kerviel, 37 ans, "sortira de Fleury-Mérogis ce lundi", a déclaré David Koubbi à la presse. "Il va consacrer une partie de son temps libre à des engagements citoyens."

Il sera autorisé à quitter son domicile de 7 h à 20h30 chaque jour pour exercer une activité professionnelle - dans une société de conseil en logiciels informatiques - et sortir chaque week-end et jour férié, a-t-on appris de source judiciaire.

Le juge d'application des peines prévoyait, lui, des autorisations de sortie chaque jour de 7 h à 22 h.

Une libération conditionnelle en juin 2015

Sous réserve d'avoir satisfait à l'épreuve du placement sous surveillance électronique, Jérôme Kerviel pourra bénéficier d'une libération conditionnelle dès le 26 juin 2015, indique une source judiciaire.

Après une brève détention à la maison d'arrêt de Nice (Alpes-Maritimes), Jérôme Kerviel purgeait depuis mai à Fleury-Mérogis (Essonne) une peine de cinq ans de prison dont trois ferme pour une perte record en 2008 à la Société générale.

La Cour de cassation a confirmé fin mars sa condamnation pénale pour abus de confiance, faux, usage de faux et introduction frauduleuse de données dans un système de traitement automatisé, mais a cassé les dispositions civiles de l'arrêt l'obligeant à payer 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts.

Un nouveau procès au civil devra ainsi déterminer le préjudice financier subi par la banque ainsi que le montant total des dommages qui lui seront imputables.

Avec AFP et Reuters

 

Première publication : 04/09/2014

  • FRANCE

    Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • LE DUEL DE L'ÉCO

    Jérôme Kerviel : escroc ou victime du système financier ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)