Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

En Israël, les ventes d'armes à feu en forte hausse

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : que reste-t-il de la révolution du Maïdan?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"The Search", Bérénice Bejo sur le champ de bataille

En savoir plus

FOCUS

Violences conjugales : la France s'attaque à la source du fléau

En savoir plus

SUR LE NET

Ferguson : le web réagit à l'annonce du grand jury

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : le ministre de la Culture contraint à la démission

En savoir plus

DÉBAT

L’affaire Ferguson, triste miroir de la société américaine?

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : l'impossible accord ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Je ne crois pas que ça va me hanter"

En savoir plus

Culture

Le Festival de Deauville célèbre ses 40 ans avec Mick Jagger et Jessica Chastain

© Jemal Countess, AFP | Loïc Venance, AFP | Mick Jagger et Jessica Chastain.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/09/2014

Pour son 40e anniversaire, le Festival du cinéma américain de Deauville, qui débute vendredi, proposera en avant-première française le nouveau Woody Allen et recevra, notamment, l'actrice Jessica Chastain et un nouveau producteur... Mick Jagger.

Créé afin de servir de rampe de lancement en France aux productions hollywoodiennes, le Festival de Deauville est devenu au fil des ans une vitrine du cinéma d'auteur d'outre-Atlantique. Mais pour son 40e anniversaire, qui sera célébré du 5 au 14 septembre, la grand-messe caressait l'espoir d’accueillir James Cameron. Las, le champion du monde du box-office mondial avec "Titanic", occupé à travailler sur la suite d’"Avatar", son autre énorme succès, n'a pas trouvé le temps de venir. En son absence les projecteurs se tourneront d’abord vers Jessica Chastain, à qui il sera rendu hommage samedi.

Considérée comme l'une des meilleures actrices de sa génération, l'étoile montante californienne a multiplié les tournages cette année, notamment "The Disappearance of Eleanor Rigby : Them", le troisième opus de la love story de Ned Benson, qui sera présenté en avant-première à Deauville dimanche.

Le festival proposera également, vendredi soir, la première projection en France de "Magic in the Moonlight", la toute dernière comédie romantique de Woody Allen, tournée dans le sud de la France, et qui se déroule dans les années 1920. L’histoire : un grand magicien de l'époque, interprété par l'acteur britannique Colin Firth (oscar du meilleur acteur en 2011 pour "Le Discours d'un roi") va tenter de démasquer l'imposture d'une médium, jouée par Emma Stone. Le film sort en France le 22 octobre.

>> À voir dans 7 Jours en France : "Deauville, 'succes story' d'un petit village normand"

Autre temps fort, la venue le vendredi 12 septembre de Mick Jagger. Le chanteur des Rolling Stones assistera à un biopic, dont il est le co-producteur, sur la vie de James Brown. Dans ce film de Tate Taylor, intitulé "Get on up", le rôle du roi de la soul est confié à Chadwick Boseman, bien connu des amateurs de séries télévisées américaines.

Un président du jury nommé Costa-Gavras

La compétition officielle du festival réunit 14 longs métrages, dont certains de réalisateurs confirmés, alors que dans les années précédentes étaient surtout récompensés des premiers films. Parmi les cinéastes chevronnés figurent Ira Sachs avec "Love is Strange", ou encore Gregg Araki avec "White Bird".

Pour les premiers films, on notera "A Girl Walks Home Alone at Night", film de vampire d'Ana Lily Amirpour, qui est une parabole en noir et blanc sur l'Iran, ou encore "The Better Angels" de A.J. Edwards, sur l'enfance d'Abraham Lincoln, avec comme principaux interprètes Jason Clarke et Diane Kruger.

>> À lire sur France 24 : "Comment Hollywood se 'Transfomers' pour plaire à la Chine"

Le palmarès (Grand prix, Prix du jury) sera désigné par un aréopage prestigieux, composé d'anciens présidents du festival, sous la haute présidence de Costa-Gavras. "Pour un tel anniversaire, il nous fallait un jury à la hauteur", a confié le directeur artistique du festival, Bruno Barde. De fait, il s'agit d'une dream team composée des comédiens Vincent Lindon et Emmanuelle Béart, les réalisateurs Jean-Pierre Jeunet, Claude Lelouch et André Téchiné, le président du Festival de Cannes Pierre Lescure ainsi que la chorégraphe Marie-Claude Pietragalla, la seule à n'avoir pas déjà présidé le festival.

Deauville se voulant "le festival de tous les cinémas américains", tous les genres sont représentés. Des hommages seront rendus aussi bien au "roi de la comédie américaine" Will Ferrel, qu'au réalisateur John McTiernan, roi des effets spéciaux avant l'époque du numérique, au producteur et scénariste Brian Grazier ou au comédien et producteur Ray Liotta.

Avec AFP

Première publication : 05/09/2014

  • MOSTRA DE VENISE

    Al Pacino : "La vie d'acteur est une vie à double tranchant"

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Le Festival du film de Toronto se tourne vers l’Europe et l’Asie

    En savoir plus

  • A L'AFFICHE

    "Birdman" en ouverture de la 71ème Mostra de Venise

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)