Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Fabrice Arfi, auteur, "Le sens des affaires"

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile réagit à la condamnation d'Oscar Pistorius

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Brésil : à la conquête de l'électorat populaire

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le duo Pouyanné-Desmaret aux manettes de Total

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'EI : l'Iran réaffirme son soutien à l'Irak, mais à quel prix ?

En savoir plus

DÉBAT

Migrants illégaux : l'impasse à Calais, dans le nord de la France

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile mexicaine réclame la démission du président

En savoir plus

FOCUS

Mines d'uranium en Inde : les populations sacrifiées de Jadugoda

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Nouveaux jardins d'idées

En savoir plus

Ebola: un médecin américain récemment infecté au Liberia rapatrié aux Etats-Unis

© AFP | Un membre du personnel médical procède à la désinfection d'une maison contre le virus Ebola à Banjol, à 30 km de Monrovia, le 4 septembre au LiberiaUn membre du personnel médical procède à la désinfection d'une maison contre le virus Ebola à Banjol, à 30 km de Monrovia, le 4 septembre au Liberia

Un médecin américain récemment infecté par le virus Ebola au Liberia sera rapatrié aux Etats-Unis vendredi pour y être traité, a annoncé jeudi SIM, l'organisation caritative américaine pour laquelle il travaille.

Rick Sacra, 51 ans, sera soigné en quarantaine au centre médical du Nebraska à Omaha (centre), a indiqué dans un communiqué Bruce Johnson, président de SIM USA.

Les autorités médicales au Liberia enquêtent de leur côté sur les circonstances de l'infection du Dr Sacra, qui ne soignait pas de malades atteints d'Ebola.

Le Dr Sacra est le troisième Américain à être infecté par Ebola en Afrique de l'ouest, où une épidémie d'une ampleur sans précédent frappe la Guinée, la Sierra Leone et le Libéria ainsi que le Nigeria et le Sénégal.

Le virus a fait depuis le début de l'année plus de 1.900 morts, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le mois dernier, le Dr Kent Brantly, envoyé au Liberia par une autre association caritative américaine, Samaritan's Purse, et une aide-soignante, employée par SIM et qui travaillait avec lui, avaient été infectés et rapatriés aux Etats-Unis pour y être traités dans un hôpital près d'Atlanta (Géorgie, sud-est).

Ils étaient sortis de l'établissement tous les deux guéris, après avoir reçus notamment un sérum expérimental.