Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : un Monaco diminué retrouve l'Europe dix ans après

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama envoyent 3 000 soldats en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

Etats-Unis: le taux de chômage en août attendu à la baisse

AFP

Des consommateurs attendent l'ouverture d'un magasin JCPenney à Brooklyn, le 29 août 2014 à New YorkDes consommateurs attendent l'ouverture d'un magasin JCPenney à Brooklyn, le 29 août 2014 à New York

Des consommateurs attendent l'ouverture d'un magasin JCPenney à Brooklyn, le 29 août 2014 à New YorkDes consommateurs attendent l'ouverture d'un magasin JCPenney à Brooklyn, le 29 août 2014 à New York

L'économie des Etats-Unis devrait avoir accéléré les créations d'emplois en août ce qui pourrait faire glisser très légèrement le taux de chômage dans le pays, estiment les analystes avant la publication des chiffres officiels de l'emploi vendredi.

Le département du Travail doit publier vendredi à 14H30 GMT son rapport sur l'évolution de l'emploi et du chômage pour le mois dernier.

Selon la prévision médiane des analystes, le taux de chômage devrait reculer légèrement en août à 6,1% contre 6,2% en juillet et les créations d'emplois présenter une hausse de 6,7% à 223.000 contre 209.000.

Toutefois, l'enquête mensuelle ADP sur le secteur privé publiée jeudi s'est montrée un peu décevante annonçant 204.000 nouveaux emplois en août après 212.000 en juillet alors que les analystes en escomptaient 220.000.

"L'enquête ADP est loin d'être un parfait indicateur des créations d'emplois mais je m'en tiens à notre prévision de 225.000 nouveaux emplois", notait Paul Dales, économiste pour Capital Economics.

Le décalage moyen entre le chiffre annoncé par l'enquête et les statistiques officielles de l'emploi toujours annoncées les jours suivants a été de 35.000 au cours des deux dernières années, soulignait un autre économiste, Jim O'Sullivan, de HFE.

Parmi les bons signes récents donnés par l'économie, l'indice d'activité dans le secteur manufacturier, un secteur important pour la main-d'oeuvre a augmenté en août, gagnant 1,9 point à 59%, dépassant largement les attentes des marchés.

Même si la composante emploi de cet indice réalisé par les directeurs d'achats n'a pas progressé, vu la robuste activité manufacturière, "cela correspond à des gains importants dans le domaine de l'emploi", assurait Paul Ashworth, économiste en chef pour les Etats-Unis pour Capital Economics.

Présageant de l'activité industrielle dans les mois qui suivent, les commandes de biens durables en juillet ont également fait bonne figure, bondissant de 22,6%, notamment grâce au carnet de commandes bien rempli de Boeing. Les commandes industrielles ont pour les mêmes raisons enregistré une hausse record en juillet (+10,5%).

- changement dans le secteur public ?-

Du côté du marché immobilier, les indicateurs restent mitigés pour ce qui est des transactions, mais les dépenses de construction ont rebondi en juillet (+1,8%) tirées notamment par un retour du secteur public, notamment des Etats, qui en août ont investi dans la construction de routes et d'équipements scolaires.

"Cette reprise de l'activité dans la construction publique est ce qu'il y a de plus remarquable à mes yeux", commentait l'économiste indépendant Joel Naroff. "Le gouvernement a été l'obstacle le plus important à la croissance, comprimant les dépenses et les embauches. Il est clair que cela change !", a affirmé cet analyste qui assure que l'emploi repart à la hausse dans le secteur public.

Le dernier rapport de conjoncture de la Réserve fédérale (Livre beige) pour juillet et août décrit des conditions "relativement inchangées" sur le marché du travail mais mentionne des difficultés dans toutes les régions à pourvoir des postes qualifiés.

La Réserve fédérale américaine (Fed) dont le mandat est de veiller à la promotion du plein emploi dans le cadre d'une stabilité des prix, continuera aussi à observer s'il y a des signes d'amélioration au-delà du simple taux de chômage.

La présidente de la banque centrale Janet Yellen a répété récemment à Jackson Hole (Wyoming, ouest) que l'emploi "n'était pas totalement remis" et que l'amélioration du taux de chômage "surestimait" les progrès enregistrés.

Elle a indiqué que pour évaluer la santé du marché de l'emploi, la Fed prendrait aussi en compte d'autres indicateurs comme le taux d'abandon des emplois --un signe de santé économique, selon la Fed--, celui des emplois à temps partiel et le nombre de chômeurs de longue durée.

Première publication : 05/09/2014