Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Fashion week: Desigual fête ses 30 ans et se veut plus tranquille

AFP

Des mannequins défilent pour la marque catalane Desigual durant la Fashion Week de New York, le 4 septembre 2014Des mannequins défilent pour la marque catalane Desigual durant la Fashion Week de New York, le 4 septembre 2014

Des mannequins défilent pour la marque catalane Desigual durant la Fashion Week de New York, le 4 septembre 2014Des mannequins défilent pour la marque catalane Desigual durant la Fashion Week de New York, le 4 septembre 2014

Avec ses imprimés graphiques et colorés, Desigual a joyeusement fêté jeudi ses 30 ans à la Fashion week de New York, son PDG avouant cependant réfléchir à une évolution vers une mode "plus tranquille" et "plus sophistiquée".

La marque catalane, qui présentait sa troisième collection à New York au premier jour de la Fashion week, a frappé fort pour l'occasion: un défilé entraîné par la top model brésilienne Adriana Lima, l'une des mannequins les mieux payées au monde devenue l'ambassadrice de la marque, et une nouvelle collection créée "quasi-exclusivement" par le styliste français Christian Lacroix, selon le PDG Manel Jadraque.

Inspirée par les fleurs d'un jardin imaginaire, cette collection printemps-été 2015 voulait "célébrer le beau temps avec des marguerites en fleur, des roses du désert, hibiscus tropicaux et dalhias mexicains".

Les mannequins portaient toutes des couronnes de fleurs sur leurs cheveux lâchés, et de gros pendants d'oreilles. Mini shorts, mini robes, robe trapèze rebrodée de perles étaient de la fête, dans des tissus légers et fluides, crêpe georgette, satin, dentelle, et des imprimés comme toujours omniprésents.

A la fin du défilé, les mannequins ont lancé des pétales de fleurs vers les spectateurs.

"Trente ans, dans la vie, c'est l'époque où l'on réfléchit à ce qu'on a fait, et on prend des décisions pour l'avenir", avait peu avant expliqué à l'AFP Manel Jadraque, dans le showroom new-yorkais de la marque, sur la 6e avenue.

Pas question de renier dit-il, "l'ADN de la marque, les graphiques, les couleurs, et la façon dont on les mélange. C'est notre style, nos icônes". Mais "c'est peut-être le moment de revisiter ces icônes et de le réinterpréter, pour faire des choses plus contemporaines et plus innovatrices".

"Ce qu'on essaie de faire, a-t-il ajouté, c'est un Desigual plus tranquille". Et d'évoquer "des lignes plus subtiles, des nouvelles couleurs, des nouvelles formes, des nouveaux matériaux, un peu plus sophistiqués".

- Présente dans 109 pays -

Créée en 1984 à Barcelone, la marque de la "Vida es chula" (la vie est belle), qui dit s'adresser à tous les âges, "de 0 à 100 ans", est désormais présente dans 109 pays et affiche une santé insolente.

Son chiffre d'affaires au premier semestre 2014 a atteint 452,9 millions d'euros, en hausse de 23% par rapport à la même période en 2013. Ses bénéfices nets ont augmenté de 47,9%, à 66,4 millions d'euros, et elle a ouvert 46 nouveaux magasins dans le monde, s'est installée au Pérou et au Brésil, a renforcé sa présence en Asie (Japon, Hong Kong et Singapour), et a ouvert son premier magasin au Luxembourg.

En Europe, l'Espagne, la France, l'Italie et la Belgique sont ses premiers marchés. Les Etats-Unis, où elle s'est lancée il y a cinq ans, sont le cinquième.

Mais en dépit de tous ces succès, Manel Jadraque, 45 ans, qui se dit "très content" de l'impact de la Fashion week, n'entend pas s'arrêter là.

Il veut, dit-il, un "Desigual plus grand, vraiment global, partout dans le monde, plus créatif et plus innovant".

Première publication : 05/09/2014