Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Fillon opposé à une annulation du contrat de vente des Mistral

AFP

L'ex-Premier ministre UMP François Fillon s'exprime devant la presse lors d'une visite à Erbil dans le Kurdistan irakien le 3 septembre 2014L'ex-Premier ministre UMP François Fillon s'exprime devant la presse lors d'une visite à Erbil dans le Kurdistan irakien le 3 septembre 2014

L'ex-Premier ministre UMP François Fillon s'exprime devant la presse lors d'une visite à Erbil dans le Kurdistan irakien le 3 septembre 2014L'ex-Premier ministre UMP François Fillon s'exprime devant la presse lors d'une visite à Erbil dans le Kurdistan irakien le 3 septembre 2014

François Fillon a jugé vendredi que François Hollande, "à la remorque" de ses alliés, s'était mis "dans une situation intenable" en suspendant la livraison d'un porte-hélicoptères Mistral à la Russie et que la France devait honorer son contrat de vente.

"Il ne faut certainement pas annuler le contrat" portant sur deux bâtiments, a déclaré l'ancien Premier ministre sur Europe 1.

"Je considère que François Hollande s'est mis dans une situation impossible, intenable. Il a d'ailleurs pris la décision de suspendre la livraison à la veille du sommet de l'Otan, ce qui montre qu'il agit sous la contrainte, sous la pression, parce que M. Obama ou Mme Merkel le lui demande", a poursuivi M. Fillon, chef du gouvernement qui avait initié les négociations avec la Russie.

"La France devrait avoir une voix originale dans cette crise et s'interposer entre la Russie et l'Ukraine. Pas être à la remorque des Etats-Unis, de l'Otan ou de Mme Merkel qui continue d'acheter des tonnes de gaz à M. Poutine mais nous donne des leçons", a lancé le député de Paris.

"La Russie n'est pas notre adversaire, pas notre ennemie, on a des entreprises françaises qui travaillent en Russie. Vous imaginez quelle serait leur situation si demain nous rompions un contrat qui a été signé. En même temps, je considère que ce que fait la Russie n'est pas non plus acceptable. Il est normal qu'il y ait une tension entre l'Europe et la Russie mais cette situation ne sera réglée que par un dialogue direct entre les Européens et la Russie de Vladimir Poutine", a conclu M. Fillon.

La France livrera un navire de guerre Mistral à la Russie à condition qu'un cessez-le-feu soit instauré dans l'est de l'Ukraine et qu'un "règlement politique" soit trouvé à la crise, a déclaré jeudi François Hollande à Newport (Royaume-Uni), un jour après avoir suspendu la livraison du premier bâtiment.

Première publication : 05/09/2014