Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Tchéky Karyo

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des Arts du couturier Elie Saab

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jacques Attali, président de PlaNet Finance

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jeff Koons, l'icône du néo-pop s'expose à Paris !

En savoir plus

FOCUS

Massacre de Thiaroye : une histoire toujours controversée, 70 ans après

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Réunion de l'Opep sous haute pression

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hollande est-il Vert ?"

En savoir plus

La Russie décrète un embargo sur les confiseries ukrainiennes

© AFP/Archives | Des vendeuses de confiseries ukrainiennes, dans les rues de Lviv le 9 juin 2012, lors du Championnat d'Europe de footballDes vendeuses de confiseries ukrainiennes, dans les rues de Lviv le 9 juin 2012, lors du Championnat d'Europe de football

L'agence russe de protection des consommateurs, Rospotrebnadzor, a annoncé vendredi l'interdiction des confiseries produites en Ukraine, alors que les tensions grandissent entre Moscou et Kiev, déjà sous le coup d'un embargo russe sur plusieurs de ses aliments.

Un "contrôle de l'Etat" sur certaines marques de confiserie ukrianiennes a révélé des "violations de la loi": leur composition ne correspond pas "aux standards indiqués sur leurs étiquettes", a déclaré l'agence dans un communiqué.

"Afin d'assurer les droits des consommateurs, Rospotrebnazor (...) interdit l'importation sur le territoire russe des confiseries produites en Ukraine", a-t-elle annoncé.

Cette décision intervient un mois après l'interdiction massive des importations de produits alimentaires provenant de pays ayant mis en oeuvre des sanctions envers la Russie, accusée de soutenir les insurgés dans l'est de l'Ukraine.

La Russie a d'ores et déjà interdit l'import de tous les produits laitiers ainsi que des oignons et du chocolat provenant d'Ukraine, ou encore de plusieurs boissons alcoolisées ukrainiennes, avançant comme motif la protection des consommateurs russes.

Ce n'est pas la première fois que les organes de régulation russes découvrent soudainement des défauts dans les produits provenant de pays avec lesquels ses relations diplomatiques sont crispées.

Déjà en 2008 la Russie avait fait interdire les importations de vin géorgien lors de la courte guerre qui opposa les deux pays.