Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ghouta orientale : un adolescent filme le calvaire de l'intérieur

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : le malaise des producteurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : un modèle en crise

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marseille, éternelle capitale de la culture ?

En savoir plus

FOCUS

Criminalité : le "dark Web", le côté obscur d'Internet

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le visage des sans-abri

En savoir plus

REPORTERS

"Never again" : le mouvement contre les armes qui bouscule l'Amérique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Agriculture : Emmanuel Macron veut rassurer les jeunes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Fusillade aux États-Unis : la NRA veut "plus d'armes dans les écoles"

En savoir plus

Moyen-Orient

Vidéo : "L'Appel de Paris" de l'islam de France pour les chrétiens d'Orient

© Capture d'écran FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/09/2014

Réunis à la mosquée de Paris, les hauts responsables musulmans de France ont lancé mardi "L’Appel de Paris". Une initiative pour soutenir les chrétiens d’Orient et une union sacrée contre la barbarie des jihadistes de l’État islamique.

L'islam de France affiche sa solidarité envers les chrétiens d'Orient. Mardi 9 septembre, de hauts responsables musulmans ont signé "L'Appel de Paris" pour défendre ces "frères en Dieu" et tenter d'empêcher des jeunes de se tourner vers le jihadisme. "Les signataires tiennent à réaffirmer leur soutien aux frères chrétiens d'Orient, pour la plupart Arabes, ainsi que pour toutes les autres minorités de la région, qui sont victimes actuellement d'une grave campagne destructrice menée par ces groupes terroristes menaçant leur existence même", souligne cet "Appel de Paris".

"C'est une urgence internationale"

Le texte est porté par la coordination Chrétiens d'Orient en danger (Chredo), le président du Conseil français du culte musulman (CFCM, instance de représentation des 3,5 à 5 millions de musulmans de France) et recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, et ses vice-présidents Anouar Kbibech et Ahmed Ogras. "C'est une urgence internationale", explique Dalil Boubakeur. "C'est une urgence du monde civilisé et du monde musulman. C'est un défi posé par ces criminels et nous tenons à relever ce défi et à leur montrer ce qu'est le vrai islam."

Dans ce document historique, les appels au jihad et les campagnes d'endoctrinement des jeunes sont déclarées contraires aux enseignements et valeurs de l'islam. Pour Patrick Haram, signataire et président de la Chredo, cet appel est le porte-voix de la large majorité musulmane silencieuse qui dénonce l'islam terroriste. Il doit servir d’outil anti-propagande extrémiste à utiliser dans leurs lieux de culte.

Un "plan d'action"

"Ça n'arrive pas tard, ça arrive au bon moment parce qu'aujourd’hui, le danger est devant nous", affirme-t-il au micro de France 24. "Lorsque Daech, ce mouvement terroriste, commencera à être pris à partie par les forces internationales, eh bien il lâchera ses émissaires de morts partout et c'est à ce moment que le danger pour la France, pour les pays européens, pour les pays du Proche et du Moyen-Orient, pour la Jordanie, le Liban, commenceront. C'est à ce moment-là que nous devrons tous être solidaires."

 >> À lire sur France 24 : "Pourquoi l’organisation de l’État islamique séduit plus qu’Al-Qaïda ?"

Cette "déclaration solennelle" s'accompagne d'un "plan d'action", a assuré le président de la Chredo. Les signataires de "L'Appel de Paris" ont demandé à ce que la prière de du vendredi 12 septembre soit, dans toutes les mosquées de France, consacrée aux chrétiens d'Orient victimes de barbarie. Ils projettent aussi d’organiser à Paris, le 6 décembre prochain, une "conférence internationale" sur ce sujet réunissant des religieux, des laïcs, des diplomates et responsables gouvernementaux. Objectif : lancer un appel solennel et adopter des résolutions fortes.

Avec AFP

Première publication : 09/09/2014

  • DIPLOMATIE

    Les pays arabes s'accordent pour agir contre l'État islamique

    En savoir plus

  • IRAK

    Une coalition anti-État islamique en Irak peut-elle inclure l'Iran ?

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Pourquoi l’organisation de l’État islamique séduit plus qu’Al-Qaïda ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)